×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

60% du PIB toujours en état d’urgence

Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5783 Le 16/06/2020 | Partager
La zone orange concentre 40% des actifs occupés
Services, industrie et BTP, les principaux secteurs concernés

Dure et laborieuse sera la reprise. Des délais assez longs seront requis pour le retour à la normale. Et pour cause! Les dégâts déjà provoqués par la pandémie  et ceux encore attendus s’avèrent sans précédent. Surtout que la crise a été déclenchée par année de sécheresse. Pour l’heure, la zone orange ou 2 concentre l’essentiel des richesses nationales: 60% du PIB. L’estimation du HCP se base sur les données de 2019.

population-zone-083.jpg

 La zone verte concentre 60% de la population mais demeure à composante rurale. Elle est 3,5 fois moins urbanisée que la zone orange

Les «Brefs cahiers du plan» révèlent aussi que cette zone emploie 40% des actifs occupés. Ils s’investissent pour l’écrasante majorité dans les services et l’industrie. Le premier secteur concerne 58% de la population active alors que le deuxième emploie 19%.

La zone orange s’étend en effet sur l’axe Tanger-Casablanca. Un axe qui se distingue par les grandes infrastructures portuaires, aéroportuaires et routières. Il subit aussi le plus de pression démographique pour des raisons économiques. En particulier, l’exode rural. Cette zone, où subsiste encore un nombre non négligeable de cas actifs du Covid-19, est constituée des régions économiques majeures situées pour la plupart sur la façade atlantique.

Diverses industries de transformation y ont été favorisées par la proximité des ports de Casablanca et de Mohammedia. Ces outils assurent aussi bien l’import des intrants que l’export de produits finis ainsi que des produits agricoles de l’arrière-pays. A elle seule, la région de Casablanca-Settat contribue à hauteur de 26,5% au PIB, soit plus de 280 milliards de DH.

population-zone-2-083.jpg

Par secteur d’activité, 58% de la population active de la zone 2 est employés dans les services et 19% dans l’industrie. En revanche, un peu plus du tiers de la population active de la zone 1 est employé dans le secteur agricole

Cette richesse est principalement l’œuvre  de la préfecture de Casablanca qui en compte pour plus de la moitié: 57,8% du PIB de la région. Cette dernière se hisse également parmi les régions où le PIB par habitant est le plus élevé en occupant la 3e place au niveau national, soit 39.513 DH/habitant.

En revanche, la zone verte, qui a bénéficié d’un large allégement des restrictions sanitaires compte une population occupée à raison d’un peu plus du tiers dans le secteur agricole.

Néanmoins, elle est la plus peuplée à hauteur de 60%. Elle concentre également 56% des ménages. Mais affiche une importante composante rurale comparée à la zone 2, puisque son taux d’urbanisation est de près de 50% alors qu’il s’établit  à 83,3% pour la deuxième zone.

Par ailleurs, la zone verte est composée des régions à faible nombre de cas actifs Covid-19 et correspond à un ensemble de villes de petite taille à l’intérieur du pays ainsi qu’aux régions à dominante rurale.

A.G.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc