×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

De bonnes sources

Par L'Economiste | Edition N°:5780 Le 11/06/2020 | Partager

• La réforme  de l'ICPC au Conseil du gouvernement
Le Conseil du gouvernement, programmé aujourd'hui jeudi, devra se pencher sur le projet de loi relatif à la réforme de l'Instance de probité et de lutte contre la corruption (ICPC). Cette réunion sera également marquée par l'examen du projet de loi relatif à l'accord de partenariat entre le Maroc, le Royaume-Uni et l'Irlande  du Nord, signé en octobre 2019.
M.A.M

• Que devient la convention sur l’indemnité covid-19?
La convention tripartite gouvernement-CGEM-CNSS, portant sur le versement d’une indemnité forfaitaire de 2.000 DH aux salariés des entreprises en difficulté, couvre la période du 15 mars au 30 juin. Avec la prorogation de l’état d’urgence jusqu’au 10 juillet, certaines entreprises resteront fermées sur décision administrative (liste positive : restaurants, cafés, salons de coiffure…). D’autres auront des difficultés pour reprendre normalement leurs activités. Par conséquent, il faudra un avenant à la convention pour que les salariés continuent de recevoir une indemnité.
H.E.

• Indemnité pour assistance à la famille: L’avenant se fait attendre
Le principe de l’exonération de l’indemnité pour assistance à la famille est déjà acquis depuis plusieurs semaines déjà. Toutefois, aucun avenant à la convention CNSS n’a été rendu public à l’image de la circulaire publiée par l’administration fiscale. Les affiliés ayant accordé ce complément de salaire à leurs employés ne se sont pas acquittés de la cotisation CNSS. Mais en cas de contrôle, ils risquent d’être redressés.
H.E.

• Emprunt obligataire pour ONDA
L'Office national des aéroports (ONDA) lance une émission obligataire par placement privé auprès d’investisseurs qualifiés d’un montant de 1,5 milliard de DH. L’emprunt est structuré autour de deux tranches: la tranche A de 1,350 milliard de DH, remboursable par amortissement linéaire sur 10 ans à taux fixe et la tranche B de 150 millions de DH remboursable par amortissement linéaire sur 15 ans et à taux fixe. Cette dette va permettre d’une part à l’Office d’atteindre les objectifs de financement partiel de ses projets de développement inscrits dans son programme d’investissement 2019-2023. L’ONDA va également pouvoir rembourser une partie de l’emprunt obligataire arrivant à échéance en décembre 2020.
M.A.B.

• Le Trésor maintient la pression sur le domestique   
Le Trésor maintient son important niveau de levées sur le marché domestique depuis le début de la pandémie du covid-19. Il vient d’émettre des bons lors de la dernière séance d’adjudications du 9 juin pour un montant de 4 milliards de DH. En face, la demande a dépassé les 13 milliards de DH. L’opération a ainsi porté sur différentes maturités, il y a du très court terme (26 semaines), du moyen terme (5 ans) et du long terme (15 ans). La date de règlement des bons souscrits est prévue pour le 15 juin.
M.A.B.

• BTI Bank garantit ses financements auprès de Sanad Tamwil
Les financements de BTI Bank vont bientôt être garantis par la fenêtre participative de la Caisse Centrale de Garantie (CCG). La banque participative de Bank of Africa vient de signer une convention avec Sanad Tamwil. BTI Bank va ainsi créer deux nouvelles offres: Daman Moubachir pour les financements à hauteur de 1 million de DH et Damane Dayn pour les crédits supérieurs à 1 million de DH. Dans le cas des entreprises, ces offres comprennent des crédits pour les biens immobiliers, pour le matériel roulant ou même le financement de stocks. Pour les particuliers, l‘offre permet de bénéficier de la garantie Damane Iskane pour le financement de l’immobilier.
M.A.B.     

• Investissement agricole: Un guichet électronique dédié à la subvention
Le ministère de l’Agriculture vient de mettre en place un guichet unique dédié au dépôt des dossiers de demande de subvention (https://fda.agriculture.gov.ma/gue). Le traitement des dossiers se fera sur la base de la version électronique des dossiers. La version papier sera vérifiée en fin de processus. Les éventuelles observations seront transmises aux postulants par mail.
H.E.

• Crise: Aide-mémoire
Le Cabinet d’avocats d’affaires Bassamat Fassi-Fihri  et Laraqui vient d’éditer un aide-mémoire pour les dirigeants d’entreprises en difficulté, du fait de la crise Covid-19. Le cabinet le met gratuitement à la disposition des personnes intéressées. On trouvera aussi ce manuel à télécharger gratuitement sur le site de L’Economiste.
N.S.

• Production céréalière: Les stocks couvrent 5 mois pour le blé tendre et 4 pour le blé  
Le Maroc n’a atteint que 30% de son objectif de production de blé tendre collectée depuis le 15 mai dernier. C’est l’équivalent de 1,3 million de quintaux, selon le ministère de l’Agriculture. Ceci étant, il assure que l’approvisionnement du marché en céréales et légumineuses est largement assuré grâce aux différentes mesures prises avant de confirmer que les niveaux de stock enregistrés à fin mai 2020 permettent de couvrir 5 mois des besoins nationaux pour le blé tendre et jusqu’à 4 mois pour le blé.
M.A.B.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc