×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Le PPS pour un nouveau contrat politique

Par Mohamed Ali Mrabi | Edition N°:5777 Le 08/06/2020 | Partager
Il rejette l’appel à un gouvernement technocrate
Un mémorandum sur les mesures de relance adressé au chef du gouvernement
Les collectivités territoriales, décisives dans la redynamisation économique au niveau local
nabil-benabdallah-077.jpg

Pour le parti de Nabil Benabdallah, «la stratégie du gouvernement pour la sortie de la crise du Covid-19 doit être soumise à un débat public, impliquant le Parlement, les partis, les syndicats et les opérateurs économiques» (Ph. Bziouat)

Après l’Istiqlal, le PPS a également élaboré une série de propositions pour la redynamisation de l’économie nationale à la sortie de la crise du Covid-19. Un mémorandum a été adressé au chef du gouvernement, vendredi dernier.

Cette formation, dirigée par Nabil Benabdallah, appelle à soumettre les mesures préparées par le gouvernement à un débat public, impliquant le Parlement, les partis, les syndicats, les opérateurs économiques… Deux rencontres sont déjà programmées au niveau des deux Chambres du Parlement le 11 et le 16 juin prochain.

Saâdeddine El Othmani devra y annoncer le plan de déconfinement et les mesures prévues pour la relance économique. Pour ce qui est des propositions du PPS, ce parti plaide pour «un nouveau contrat politique pour la gestion de la période post-Covid-19».

Une rencontre est prévue ce lundi, pour présenter les détails de ce document. La réussite du plan de relance économique et social dépend «du respect de la Constitution et du choix démocratique». En clair, le PPS rejette «les appels à mettre en place un gouvernement apolitique, composé de technocrates».

Au niveau opérationnel, la relance économique et sociale passe, selon cette formation, par la redynamisation de l’action des collectivités territoriales. Surtout qu’elles jouent un rôle décisif en matière d’investissement. D’où l’appel à «permettre à ces entités locales à poursuivre les programmes et projets approuvés, afin d’assurer l’exécution des contrats noués avec les entreprises, favorisant la redynamisation économique au niveau local et la création d’emplois».

La reprise des activités au sein des entreprises doit être encadrée par le gouvernement, qui doit veiller sur le dispositif de préparation des administrations et des autres espaces de travail dans le secteur privé, pour limiter les risques de la levée du confinement. Dans ce sens, cette formation estime que «l’opération de dépistage massif au niveau des entreprises, suite aux orientations royales, s’inscrit dans cette logique visant à garantir une reprise dans le respect des précautions sanitaires».o

M.A.M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc