×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

De bonnes sources

Des téléspectateurs friands de productions nationales

Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5763 Le 18/05/2020 | Partager

Les feuilletons et séries maro­caines dament le pion aux produc­tions étrangères notamment turques. Chez 2M par exemple, Fadila wa Banatouha (Fadila et ses filles) totalise presque 10,9 millions de «fidèles» contre 8,8 millions pour les Turques de Forsat Taniya (Deu­xième chance). Ils ont été diffusés durant la même semaine du 6 au 12 mai et presque dans la même plage horaire, celle précédant la rupture du jeûne. Ce revirement marque depuis quelques années déjà cette bataille audiovisuelle. Et où l'on relève également la disparition des légendaires feuilletons égyptiens des années 1980 et 1990.
 F.F.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc