×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Lectures du Ramadan

«L’intrication de Malabar» Episode 15: L’énergie noire

Par L'Economiste | Edition N°:5763 Le 18/05/2020 | Partager

Dans l’épisode précédent

«Malabar» c’est le surnom qu’on avait donné dans le labo, à ce chercheur élevé au rang de demi-dieu depuis qu’il avait révolutionné la recherche quantique et réactivé une course effrénée aux découvertes dans tous les laboratoires du monde. Tout le monde se moquait gentiment de cet hurluberlu, jusqu’à ce que certaines rumeurs émanant de laboratoires de premier plan, ne viennent confirmer des bribes de ce qu’il avançait. Durant toute l’année qui suivit, les gros titres ne parlaient que de Malabar!

Chapitre 11
- Quand deux photons sont intriqués, par exemple issus d’une même désintégration et donc intimement liés par les conditions expérimentales ils deviennent comme deux êtres ayant la même destinée.
-  je n’ai pas bien compris dit Ismaïl
-  si l’on intrique deux particules, et qu’on les sépare en les envoyant chacun à un endroit bien différent - d’un bout à l’autre de la planète si tu veux, ils restent connectés. Imagine, c’est comme si deux êtres s’aimaient très fort, et qu’on les sépare d’un coup. Ils restent connectés. Bref, tu les sépares, tu les éloignes, à 20.000 kilomètres l’un de l’autre. C’est ensuite que la «magie» de l’intrication opère: lorsqu’on agit sur l’un des photons, l’autre réagit de façon instantanée. On bouscule l’un, celui qui est à des milliers de kilomètres réagit
-  Sans qu’ils n’aient plus de lien physique?
- Exact
-  C’est dur à croire. Je m’y suis intéressé un certain temps répondit Ismaïl, mais le fait que je ne comprenne pas pourquoi ni comment on peut arriver à de tels résultats me dépasse. Moi j’aime observer les choses à l’échelle macroscopique, et les comprendre.
-  En1918, Erwin Schrödinger, a pondu son équation levant le voile sur ce qui sera plus tard la mécanique quantique, où il ose traiter différemment la constante cosmologique d’Einstein. Il a affirmé que les phénomènes en physique quantique pouvaient s’expliquer autrement. Il a parlé d’une densité de matière ou encore mieux, d’une énergie, encore inconnue, qui, elle, pouvait répondre à des interrogations légitimes en cosmologie. Il avançait, pour la première fois, le concept d’énergie noire.
-  C’est quoi ça?
-  Les lois de la mécanique quantique et de la relativité générale peuvent conduire à la création de particules. Dans les années 60, on a avancé sur les recherches sur l’espace-temps courbe au début de l’univers ou au voisinage des trous noirs sans résultats. L’origine du monde reste un mystère. On se posait la question sur le type d’énergie qui pouvait-être à l’origine du monde?
- Dieu?
- Peut-être. Pour ma part, ma conviction à moi me porterait à te répondre oui. Mais revenons à la science. Quelle serait cette énergie capable de créer des univers et de les dilater? De créer des trous noirs? Depuis Einstein, tout le monde s’échine à vouloir faire compliqué, alors que c’est beaucoup plus simple.
-  l’énergie noire?
- Oui. Et pour faire court, la théorie quantique tend à prédire que les champs de matière et de forces possèdent une énergie minimale colossale et qu’ils doivent se manifester sous la forme d’une densité d’énergie du vide quantique, la fameuse énergie noire, possédant une valeur extraordinairement élevée.

cari-mivres-063.jpg

-  Pourquoi cette énergie devrait être inimaginable?
-  Une densité d’énergie telle qu’elle peut courber l’espace sur lui-même. Assez forte pour se manifester par une accélération de l’expansion de l’univers que l’on observe depuis quelques milliards d’années… Assez forte pour connecter des protons entre eux où qu’ils soient, une force qui permet à l’univers lui même de s’élargir.
-  L’image des milliards d’univers que j’hébergerais dans mon corps deviendrait tout à coup plausible, ajouta Ismaïl.
- Surtout s’ils s’élargissent, répondit l’éminence, en regardant le ventre de Ghni et en éclatant de rire. Oui, cette même force qui permet de créer des trous de ver.
-  Les fameux raccourcis à travers l’espace temps? Ceux qui permettent d’allez d’un endroit à l’autre comme dans Star wars?
-  Oui, en physique, un trou de ver est un endroit de l’espace à partir duquel on peut en rejoindre un autre instantanément. Pour se représenter de façon simplifiée ce que pourrait être un trou de ver, on peut s’imaginer l’espace comme une grande carte géographique de l’Univers. Pour se déplacer d’Azrou à Boston, il faut parcourir 3000 kilomètres. Mais si l’on décide de plier la carte, pour mettre face-à-face Azrou et Boston, la distance à parcourir devient négligeable!
-  Donc pour rejoindre ton MIT, dit Ghni, suffit de plier la carte! Et après ça, on me demande à moi d’arrêter l’alcool…
- Quand tu observes de manière macroscopique l’univers, certains astrophysiciens pensent que les trous noirs seraient des trous de ver, car ce sont des endroits qui sont si lourds qu’ils pourraient «trouer» l’espace à force de le déformer.
-  Une telle énergie permettrait les trucs les plus fous! Mais c’est de la science fiction tout ça, c’est de la science inexacte, aléatoire.
-  Une telle énergie existe. Et elle est bien plus accessible que tu ne le crois. Sans rentrer dans les détails, je peux t’assurer qu’aujourd’hui, ce n’est plus de la science fiction. A toute petite échelle, quand tu ressens en ton for intérieur des choses, c’est elle qui s’active.
Richard Feynman qui a eu le Nobel avait dit «Je vais vous dire comment la nature se comporte». Moi je lui avais répondu: tout est dans le «pourquoi».
-  Parce que Feynman vous a parlé?
-  Oui en 1985, quelques années avant sa mort. J’ai toujours été intéressé par le pourquoi. Parce qu’il y a toujours forcément un pourquoi. Il est là en face de nous et on ne le voit pas. Quiconque n’est pas choqué de voir que l’on ne peut tout expliquer par le biais de la physique traditionnelle, ne le comprend pas. La physique quantique, il faut la regarder avec des yeux d’enfants. C’est pour cela que j’ai surtout plaisir à en parler avec des ados, eux peuvent développer cette vision qui manque aux scientifiques chevronnés. Ils peuvent se permettre de passer de l’autre côté.
- C’est un peu comme l’électromagnétisme au XIXème siècle ?
demanda Ismaïl
-  Oui! L’invisible perturbe les hommes et ils se doivent d’élaborer des théories scabreuses pour le justifier. La relativité, c’est le même combat. Les théoriciens géniaux, Albert Einstein, Max Planck, Niels Bohr, ont compris la nature quantique de la lumière et de l’atome.
Le monde a du mal avec l’antimatière ou le boson de Higgs. Quand Einstein a écrit «Gott würfelt nicht», «Dieu ne joue pas aux dés», beaucoup pensaient que la physique quantique n’était pas sa tasse de thé… parce que considérée à l’époque comme probabiliste.
Au contraire ! Il savait déjà que la physique quantique était structurée et que l’on devait l’aborder sous d’autres angles, d’autres dimensions. Tu comprendras quand je te parlerai de la lumière, des atomes et des électrons, et des possibilités de plus en plus extraordinaires.
-  Lesquelles ? demanda Ismaïl
- Pas tout de suite, dit l’éminence en souriant, c’est le final qui est  programmé à l’université d’été!
-  Bah, vous en avez trop dit ou pas assez, répondit Ismaïl.
-  Ismaïl on en parlera dans quelques semaines! Avant cela, tu as énormément à apprendre. Sache seulement que la quantique t’expliquera beaucoup de phénomènes qui te semblent mystérieux, et qu’elle devrait être capable d’être infiniment plus précise.
- Pourquoi toujours attendre d’en savoir plus ? Surtout lorsque cela devient passionnant ?
-  Parce que la vie est ainsi faite. Je me suis précipité pour tout dans la vie répondit l’éminence. Faisant souvent n’importe quoi.
Aujourd’hui j’ai compris que le temps est notre meilleur allié. Que l’on se doit d’apprendre à être en symbiose avec lui. De ne pas brusquer certaines choses. Et lorsque l’on respecte le temps, les années, notre propre évolution, nous nous rendons compte que l’on se bonifie, vraiment. Que l’on devient plus connecté avec ce qui nous entoure, avec la nature, les émotions, l’univers, et pour finir…
-  l’énergie noire
-  Oui, en d’autres termes, l’apaisement de l’intrication, la filiation invisible de l’amour.

Un avant-goût...

lintrication-de-malabar.jpg

«Dans la campagne profonde d’Azrou, un brillant jeune homme quitte sa modeste maison familiale pour aller à l’aventure porté par des rêves de lendemains meilleurs.
Le sort et cette foutue chance lui jouent des tours et le conduisent à la rencontre de deux clochards miséreux, hauts en couleurs.
Contre toute attente, leur galère se transforme en une synergie lumineuse, qui pourrait bien changer le cours de l’histoire.
Mais ce serait sans compter sur d’obscurs services étrangers…»

amine-jamai-049.jpg

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc