×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Régions

Oujda: Un 3e opérateur dans l’offshoring

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5763 Le 18/05/2020 | Partager
Création de 800 emplois à terme
Ouverture sur les marchés américains et australiens
oujda-offshoring-063.jpg
Le Conseil régional de l’Oriental assure un accompagnement personnalisé et une aide financière pour les entreprises qui choisissent la région pour leurs projets (Ph. CRI)

Oujda Shore se renforce avec la création d’une troisième unité spécialisée dans l’offshoring. L’opération de recrutement a débuté ce jeudi 14 mars pour un lancement effectif à la fin du confinement. Une réalisation qui contribuera à l’élargissement du bassin RH pour les nouveaux métiers dans une région qui compte plus de 110.000 universitaires.

Elle renforcera, en aval, le pôle de service clientèle international et ouvrira la région aux technologies, porteuses de valeur ajoutée. Les opérations qui seront lancées par cette nouvelle unité concerneront la gestion électronique des documents et la réception d’appels des marchés américain et australien.

Les prévisions en termes de recrutement et de montée en charge des activités devront atteindre les 200 collaborateurs à la fin de l’année en cours, pour atteindre les 400 collaborateurs en 2021 avec un effectif de 800 collaborateurs en phase de stabilisation en 2022, précise-t-on auprès du CRI. 

De telles unités permettent à l’Oriental de se positionner de manière forte sur les métiers de l’offshoring. «Nous sommes déterminés à ériger la région en une véritable destination internationale pour l’offshoring du moment que nous opérons selon une vision et une stratégie pour développer ces types de métiers», explique Mohammed Sabri, directeur du CRI / Oriental.

En plus de son bassin en ressources humaines, la région dispose également d’un institut spécialisé dans les métiers de l’offshoring au niveau de la technopole d’Oujda. L’infrastructure d’accueil répond aux normes internationales comme en témoigne la plateforme Oujda shore avec des bonnes connectivités nationales et internationales, plateaux bureaux Ready to use et une offre télécom de première qualité. S’y ajoutent des avantages fiscaux accordés par l’offre Maroc avec plafonnements des impôts sur le revenu, des aides à la formation et des exonérations fiscales.

En plus de ces incitations, d’autres mesures locales accompagnent ces entreprises : le prix de la location est moins cher que celui de Casablanca ou Rabat. Il est à 60 DH le m2. S’y ajoute un accompagnement personnalisé du CRI, l’Anapec et l’Ofppt pour la sélection des profils. Plus d’un appui financier du Conseil régional de l’Oriental sous forme d’aide à l’emploi de 2.000 à 6.000 DH par poste créé et aide pour le transport du personnel.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc