×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Fitch abaisse la note de l’OCP à BB+

Par Franck FAGNON | Edition N°:5762 Le 15/05/2020 | Partager
La crise du Covid-19 a entraîné une dégradation de plusieurs émetteurs
L’OCP affiche un profil business solide, souligne l’agence

L’agence de notation financière Fitch vient d’abaisser la note de l’OCP de BBB-/perspective stable à BB+/perspective négative. Ce changement d’opinion reflète la dégradation des perspectives du Maroc de stables à négatives sous l’effet de la crise engendrée par la pandémie Covid-19. Par ailleurs, l’agence de notation justifie l’abaissement de la note par la conjoncture sectorielle.

ocp-siege-062.jpg

Les investissements engagés par l’OCP dans de nouvelles capacités et la réduction des coûts combinés à la reprise des cours à l’international soutiendraient une augmentation des performances commerciales et financières du groupe à l’avenir (Ph. L’Economiste)

Le comportement des prix devrait rester peu favorable à court terme prévoient les analystes. Fitch projette une diminution de plus de 10% de ses hypothèses du prix de la tonne d’engrais à horizon 2022. Ceci dit, le caractère stratégique du secteur des engrais a poussé plusieurs gouvernements (Australie, Argentine, Chine, Belgique, France, Côte d’Ivoire, Argentine…) à prendre des mesures pour sécuriser la chaîne d’approvisionnement.

Ces pays représentent environ 60% de la consommation mondiale d’engrais. Selon nos informations, la demande adressée à l’OCP se maintient à un niveau normal et les différentes unités du groupe opèrent à pleine capacité pour satisfaire les carnets de commandes qui se remplissent à un rythme régulier.

Le déséquilibre entre l’offre et la demande sur le marché mondial devrait se résorber à moyen terme, favorisant un rebond des cours anticipent les analystes de Fitch. Les investissements colossaux engagés par le groupe OCP dans de nouvelles capacités et la réduction des coûts combinés à la reprise des cours à l’international soutiendraient une augmentation de ses performances commerciales et financières.

Avant l’OCP, Fitch avait dégradé la notation de plusieurs entreprises du même secteur. D’autres devraient voir leurs notes révisées au cours des prochains mois. Dans le secteur de la chimie en particulier, les agences de notation ont dégradé plusieurs acteurs depuis le début de la crise du Covid-19. S&P a dégradé 20 émetteurs (30 émetteurs ont vu leur perspective dégradée en perspective négative), Fitch 18 émetteurs et Moody’s 34. 

Pour l’OCP, Fitch rappelle néanmoins que la note BB+ «reflète un profil business solide soutenu par l’intégration verticale du groupe, sa compétitivité en termes de coûts, l’importance des réserves détenues ainsi que par sa position de leader sur le marché des phosphates».

Pour recouvrer un niveau Investment Grade, l’OCP maintient un échange constructif avec Fitch, en faisant la démonstration du caractère inchangé de la qualité de crédit du groupe. L’industriel est toujours noté en catégorie Investment Grade par Standard & Poor’s.

F. Fa

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc