×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Station Saïdia: Le balnéaire reprendra-t-il cet été?

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5752 Le 30/04/2020 | Partager
Elle devait ouvrir le 23 mars
L’inauguration d’une nouvelle structure hôtelière reportée
Visioconférences en série entre les CRT des régions et les responsables de l’ONMT

L’activité touristique qui commençait à peine à se bonifier dans l’oriental, retourne à la case départ. C’est le point mort pour tous les intervenants, hôteliers, restaurateurs, transporteurs, agenciers qui, désarmés, ne savent comment rebondir après le confinement.

station-saidia-052.jpg

Hôteliers, restaurateurs, transporteurs… tous misent sur le tourisme local pour assurer un début de reprise, si la situation s’arrangeait cet été  (Ph A.K)

Pour y voir clair plusieurs réunions, en visioconférence, ont eu lieu la semaine dernière, (et se poursuivront cette semaine) entre le président du CRT et les responsables de l’ONMT ainsi qu’avec les autres présidents du CRT du Royaume pour proposer des scénarios de relance.

D’autres contacts sont en cours entre les professionnels de la région pour se préparer au meilleur comme au pire. Plusieurs propositions sont sur la table: à leur tête la réduction des prix au profit des touristes nationaux. «Il est impératif de casser les prix avec des packages compétitifs et attractifs pour assurer le redécollage escompté», explique Youssef Zaki président du CRT de l’Oriental

. Mêmes convictions auprès des hôteliers de la station balnéaire de Saïdia qui voient leur capacité litière retardée pour une année. «La station qui s’apprêtait à ouvrir une nouvelle résidence hôtelière a reporté cette inauguration à une date ultérieure», précise une source auprès de la Société de développement de Saïdia. 270 millions de DH ont été débloqués pour une résidence hôtelière de 270 lits. Un effort considérable en stand-by à cause du Covid-19.

«Si la destination souffrait avant la pandémie, aujourd’hui elle est carrément sinistrée», explique un hôtelier de la place. D’ailleurs, plusieurs hôtels et restaurants ont reporté le paiement de leurs factures d’eau et d’électricité et d’internet et ont soumis des requêtes au département des impôts.

C’est le cas pour de grands hôtels à Oujda et restaurateurs de la corniche de Saïdia qui avaient l’habitude de réaliser de bons chiffres d’affaires avec l’offre ramadanesque. Des milliers d’Oujdis, Nadoris et Berkanais se sont habitués à prendre le ftour du ramadan, au bord de la mer. Ce ne sera pas possible cette année.

Pour rappel, la nouvelle saison touristique devait commencer à Saïdia le 23 mars pour le Be-Live hôtel et le 1er mai pour Melia et Oasis palace. Pour le moment, tous les hôtels de la station balnéaire ainsi que ceux de Saïdia ville sont fermés. Excepté ceux qui offrent leurs services gratuitement au personnel médical à l’instar du complexe touristique Atlal.

Ali KHARROUBI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc