×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

La chaussure marocaine peut rebondir

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5751 Le 29/04/2020 | Partager
Mais il faut arrêter d’impor­ter des produits tout faits et consommer marocain
3.000 usines pouvant produire jusqu’à 350.000 paires par jour, rien qu’à Fès

La vocation cuir de la ville de Fès est depuis longtemps établie, mais malheureusement cette activité sombre «dans le noir et le désarroi», à cause du Covid. Toutefois, «le secteur peut rebondir grâce à la consomma­tion nationale».

En effet, la ville de Fès compte des centaines d’unités et ateliers de production de chaussures. Ce secteur offre du travail pour 50.000 ouvriers environ. Les fabricants de la chaus­sure sont réunis dans le cadre d’une ONG professionnelle, baptisée «l’As­sociation nationale des professionnels et commerçants de la chaussure» (ANPCC). Créée il y a tout juste un an, cette association regroupe les pro­priétaires de quelque 3.000 unités. Unanimes, ils réclament «des prêts bonifiés afin de surmonter la crise de liquidité et la relance d’une activité, aujourd’hui au point mort».

Ces prêts donneraient une bouffée d’oxygène à tous les maillons de la chaîne (com­merçants, producteurs et ouvriers). «Nous avons adressé nos doléances aux responsables locaux et gouverne­mentaux, leur demandant un soutien pour les unités industrielles, les com­merçants, ainsi que le secteur infor­mel», indique Karim Slaoui, membre de l’ANPCC.

Concrètement, les professionnels de la filière chaussure demandent le report des crédits, la suppression totale, ou partielle, des taxes et des arriérés pour toutes les entreprises du secteur, ainsi que l’annulation des prélèvements relatifs à l’exercice en cours. Ils suggèrent aussi l’arrêt total des importations des chaussures toutes faites. Compte tenu de la situation actuelle, il faut encourager le produit national.

«Notre association s’engage à assurer l’autosuffisance nationale (3.000 usines) pouvant produire jusqu’à 350.000 paires de chaussures au quotidien», expliquent les profes­sionnels. Ces derniers réclament un accompagnement idoine pour les 50.000 ouvriers fortement impac­tés par le chômage partiel durant au moins 6 mois (au lieu de 3 mois). En attendant, «tous les écosystèmes du cuir sont touchés de plein fouet par le Covid-19», explique Karim Slaoui.

Cet industriel évoque une crise sans précédent qui concerne aussi bien les ouvriers formels que les emplois informels.
Rappelons enfin que la ville de Fès est connue par son industrie du cuir développée dans les différentes zones industrielles (Sidi Brahim, Doukkarate, et Aïn Chkef), ses tanne­ries ancestrales que l’on trouve dans tous les guides de voyages, mais aussi ses ateliers clandestins (chaussures, blousons, babouches, etc.) qui logent dans les quartiers populaires. Distan­ciation sociale oblige, aujourd’hui les différents maillons de ce secteur sont à l’arrêt et les professionnels suf­foquent.

Les artisans aussi

debagh-cuir-051.jpg

Depuis le début de l’état d’urgence sanitaire, toutes les fabriques de cuir sont à l’arrêt. «Les tanne­ries traditionnelles sont fer­mées jusqu’à nouvel ordre», atteste Abderrahim Belk­hayat, directeur régional de l’artisanat. Selon lui, cer­tains artisans ont bel et bien bénéficié de l’aide du fonds Covid. Toutefois, ces aides sont insuffisantes pour couvrir leurs besoins. Pour y répondre, Belkhayat félicite «l’élan de solidarité acté par les bienfaiteurs». A ce titre, l’ANPCC a participé à l’élan de solida­rité en contribuant au fonds spécial à hauteur de 200.000 DH.

Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc