×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Casablanca-Settat: De l’orge subventionnée pour les éleveurs

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5746 Le 22/04/2020 | Partager
2,5 millions de quintaux à distribuer
L’orge proposée à 200 DH le quintal
L’opération a été lancée à Sidi Bennour

Quelque 250.000 quintaux d’orge subventionnée sont en cours de distribution aux éleveurs de la Région Casablanca-Settat. L’opération, lancée il y a une semaine à Sidi Bennour, dans le cadre des mesures annoncées par le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts a pour objectif  de soutenir les éleveurs pour la sauvegarde du cheptel.

Cette opération porte sur la distribution de 125.000 quintaux dans la province de Settat, 35.000 quintaux au profit des éleveurs de la province de Sidi Bennour, 30.000 quintaux pour les éleveurs de la province de Berrechid, 25.000 quintaux pour ceux de la province d’El Jadida, 25.000 quintaux pour la province de Ben Slimane et 10.000 quintaux pour Casablanca.

Selon Abderrahmane Naili, directeur de la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat, «la première phase de cette opération se déroule dans de bonnes conditions, en respectant scrupuleusement les mesures de précaution instaurées par les pouvoirs publics pour lutter contre la propagation du coronavirus». Plusieurs points de vente ont ainsi été mis en place pour la vente de l’orge subventionnée au prix de 200 DH le quintal.

«Cette opération a également mobilisé un important dispositif humain pour acheminer l’orge subventionnée aux bénéficiaires», ajoute Naili, rappelant au passage «le contexte actuel caractérisé par un grand déficit pluviométrique qui a provoqué une détérioration du couvert végétal».

L’opération de distribution a été précédée par une autre de grande envergure. En effet, des commissions provinciales et locales ont été créées pour superviser et mettre en œuvre la distribution. Ainsi, des listes et les quantités réservées à chaque éleveur ont été arrêtées. Et cela, selon des critères  préétablis et définis par un programme informatique très précis.

Objectif: suivre l’état d’avancement et la mise en œuvre de toute l’opération dès l’annonce, fin mars, par le département de l’Agriculture de la décision du gouvernement de lancer un programme de sauvegarde du cheptel à travers la distribution de 2,5 millions de quintaux d’orge subventionnée  au profit des éleveurs des zones affectées par le déficit pluviométrique. L’opération distribution/vente de l’orge subventionnée devra se dérouler en trois phases: avril-mai, juin juillet et, enfin, août-septembre de l’année en cours.

Agrégation

Pas moins de 25.000 agriculteurs ont reçu une agrégation et ont été intégrés dans le circuit de production de 3 grandes industries de transformation, facilitant ainsi la commercialisation des produits. De plus, le Pilier II du Plan Maroc vert (PMV)  a permis la mise en œuvre de 15 projets d’élevage ovin dans les provinces de Ben Slimane, Berrechid et Settat. Ces projets s’inscrivent dans le cadre de l’agriculture solidaire. Pour aider au développement du secteur, les agriculteurs bénéficient de conseils et de formation. De plus, un système de subventions de l’ordre de 2,66 milliards de DH a été mis en place. Quelque 29% de ce montant ont été alloués à la filière de production animale.
A noter qu’au total, 6,8 milliards de DH ont été investis dans l’agriculture de la région.

                                                                                

Elevage, quelques chiffres-clés

effectif-cheptel-046.jpg

La Région Casablanca-Settat dispose d’un important potentiel lui permettant de développer sa production animale. Le secteur de l’élevage a connu une nette évolution ces dernières années, et a permis à la Région de participer par des taux très importants dans les productions nationales. En effet, la Région participe avec environ 45% à la production nationale en viande blanche, 24% de lait et 18% de viande rouge.

En fait, la production globale a enregistré une augmentation de 30% depuis le lancement du Plan Maroc vert en 2008. Actuellement, la région dispose d’un important cheptel constitué de 780.000 têtes de bovins, 53.000 têtes de caprins et 2,2 millions de têtes d’ovins.

En outre, en un peu plus de10 ans, le chiffre d’affaires de la production de viande a augmenté de 43% atteignant 10,3 milliards de DH. L’on s’attend à ce qu’il progresse à près de  12 milliards de DH à fin 2020, selon les prévisions du Plan Maroc vert.

A cela, il faut ajouter le renforcement de la valeur ajoutée du secteur de l’élevage prévu par le Plan Maroc vert. Valeur ajoutée qui a déjà progressé de 45,6% depuis 2008, passant de 3,34 milliards de DH à 4,86 milliards de DH sans pour autant atteindre l’objectif de 6,29 milliards de DH en 2020 tel que fixé par le PMV.

Jamal Eddine HERRADI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc