×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Casablanca-Settat Plus de 635.000 tonnes de légumes produits

Par Jamal Eddine HERRADI | Edition N°:5746 Le 22/04/2020 | Partager
Les besoins couverts jusqu’à juillet
68% du programme d’assolement réalisés
8.000 hectares pour les cultures printanières

Le taux de réalisation des assolements au niveau de la Région Casablanca-Settat a atteint 68% du programme dédié aux cultures légumières. En effet, la superficie semée au cours de la période allant de septembre 2019 à février 2020 s’élève à 22.540 hectares.

agricultures-046.jpg
Les assolements se poursuivent normalement dans la Région Casablanca-Settat. Les besoins en légumes et autres produits agricoles seront largement satisfaits, est-il assuré auprès de la DRA de Casablanca-Settat (Ph. JEH)

La production attendue devrait s’élever à  635.029 tonnes. Elle va permettre de couvrir les besoins du marché jusqu’au mois de juillet. Selon la Direction régionale de l’agriculture de Casablanca-Settat (DRA), ce volume comprend 236.980 tonnes de pommes de terre (71% du programme), 96.964 tonnes d’oignons (89% du programme), 46.200 tonnes de tomates (64% du programme), 176.000 tonnes de carottes (73% du programme), 13.600 tonnes de courgettes (54% du programme) et 9.680 tonnes de navets (28% du programme).

La DRA a également indiqué que les cultures printanières avancent conformément au calendrier fixé au début de l’actuelle campagne agricole. A terme, et selon les prévisions de la Direction régionale de l’agriculture, la production attendue serait de l’ordre de 235.000 tonnes en cultures de printemps. Quelque 8.000 hectares leur ont été réservés.

Au début du mois d’avril, 56% de ce programme ont été déjà  réalisés. Ce sont ainsi 4.450 hectares de cultures printanières qui ont été semés dans la Région Casablanca-Settat (1.727 hectares de pommes de terre, 446 hectares d’oignons, 215 hectares de tomates, 127 hectares de courgettes et 560 hectares de navets.

«La production des cultures de printemps et de celles d’été devrait couvrir les besoins de juillet à septembre», indique-t-on auprès de la DRA de Casablanca-Settat. Selon cette dernière, le marché sera régulièrement approvisionné en légumes et primeurs tout au long de l’année étant donné  que la production va se poursuivre normalement et ne connaîtra aucune interruption.

L’approvisionnement des différents marchés de la région et de certains autres continuera de manière régulière. Pour ce faire, une superficie de 2.500 hectares pour la culture de légumes (toutes variétés confondues) sera programmée. Elle couvrira les mois de juillet et août prochains. La production prévisionnelle serait de 80.000 tonnes et devrait largement approvisionner le marché entre octobre et décembre 2020.

Malgré le déficit pluviométrique enregistré cette année, la Région Casablanca-Settat poursuit son cycle de production. L’irrigation reste un facteur déterminant dans cet effort qui lui permet de se positionner en principal fournisseur des marchés locaux de légumes. Elle est également connue pour sa production abondante dont une assez bonne partie est exportée.

«La bande côtière qui s’étend de Chtouka à El Oualidia est considérée parmi les principales zones productrices de légumes de la région, outre Boulaouane qui compte une superficie irriguée de 1.100 hectares», rappelle-t-on auprès de la DRA. En plus de la réalisation d’un projet d’irrigation en goutte-à-goutte sur une superficie de 3.200 hectares au niveau d’Azemmour-Bir Jdid.

Une superficie totale de 33.000 hectares est réservée aux cultures légumières au niveau de la Région Casablanca-Settat. La production réalisée atteint un million de tonnes (15% de la production nationale) et génère une valeur globale estimée à 1,4 milliard de DH générant une valeur ajoutée de 750 millions de DH. La filière légumière offre également quelque 2,7 millions de journées de travail.

                                                                         

 Betterave, viande et volaille 

poulets-046.jpg

C’est imminent. Le lancement de la campagne d’arrachage de la betterave à sucre est prévu dans les prochains jours. La superficie réservée cette année dans les Doukkala à cette culture a été d’un peu plus de 17.000 hectares.

S’agissant du cheptel, l’Onssa assure que son état sanitaire est bon et l’opération de vaccination se poursuit dans de bonnes conditions pour couvrir la totalité du territoire de la Région Casablanca-Settat. La filière laitière se porte également bien en cette période de haute lactation (février à juillet). Aussi, les besoins en lait, notamment durant le Ramadan, seront largement satisfaits.

La Direction régionale de l’agriculture indique également que l’activité des abattoirs se poursuit normalement. La production de viandes rouges et viandes blanches couvre largement les besoins de la région. Une baisse des prix a même été constatée au niveau de certains marchés de la région. A Settat, par exemple, le prix de la viande rouge a baissé de 5 DH/kg. Alors que celui de la volaille a chuté de 16 à 11 DH le kilogramme.

Jamal Eddine HERRADI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc