×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Assurance: Les compagnies appuient le réseau de distribution

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5739 Le 13/04/2020 | Partager
Des lignes de crédit aux agents généraux et courtiers
Le chiffre d’affaires du secteur baisse de 8,6% à fin février
L’assurance-vie et capitalisa­tion grippée

Les compagnies d’assurances viennent de décider des mesures de soutien en faveur des agents géné­raux et des cabinets de courtage im­pactés par la baisse d’activité due au Covid-19. Le marché était déjà sur une pente descendante bien avant. Les primes émises à fin février ont baissé de 8,6% comparativement à la même période de l’année dernière: elles se sont établies à 3,5 milliards de DH.

Le moteur du secteur, l’assu­rance-vie et capitalisation, est pour l’instant grippé: son chiffre d’af­faires accuse une baisse de 21,9%. L’épargne et le décès ont enregistré un recul respectivement de 27,9% et 17,4%. En revanche, l’assurance non-vie affiche une hausse de 5,4% des primes émises tirées en parti­culier par l’automobile. Les autres polices d’assurance sont en baisse avec notamment -17,6% pour l’AT& MP et -41,4% pour l’incendie.

Les fédérations, des compagnies d’assurances et celle des agents et courtiers sont parvenues à un accord sur la mise en place de prêts. Le tout en concertation avec l’Autorité de contrôle des assurances et de la pré­voyance sociale.

Dans le détail, une ligne de crédit est activée par les entreprises d’assu­rances au profit des agents qui vont en faire la demande. Les estimations réalisées par le secteur font ressortir un potentiel de 1.270 agents géné­raux dont le chiffre d’affaires en commissions est inférieur à 1 million de DH. Le process à suivre leur sera communiqué par les compagnies qu’ils représentent.

Des prêts pour une période de 3 mois maximum de frais généraux, plafonné à 100.000 DH et au taux de 2% hors taxe sont prévus pour les courtiers d’assu­rance. Ils sont assortis d’un différé de 12 mois. Une fois ce différé passé, le cabinet d’assurance aura le choix soit de rembourser l’intégralité du montant en un seul versement ou de régler par des échéances mensuelles sur 12 mois.

A part un engagement sur l’honneur du représentant respon­sable du cabinet, lié au rembourse­ment du prêt, aucune garantie n’est demandée. Ces prêts, ouverts aux courtiers par la Fédération des assu­rances, visent en particulier ceux qui réalisent un chiffre d’affaires en commissions inférieur à 1 mil­lion de DH HT par an.

Près de 280 courtiers seraient concernés, selon les estimations. Ils sont destinés à couvrir leurs charges d’exploitation durant la période de la pandémie. Paiement des salaires, viabilité des entreprises de courtage et continuité de service aux clients sont les prin­cipaux objectifs.

Comment procéder

Les intermédiaires qui souhaitent bénéficier de ce dispositif de soutien doivent justifier leurs frais généraux sur la base du bilan de l’exercice 2019 ou 2018 s’ils n’ont pas effectué leur der­nière déclaration annuelle. Une attestation déclarative des charges d’exploitation hors éléments exceptionnels est également exigée. Les demandes doivent être adressées soit à la Fnacam soit direc­tement à la Fédération des assurances qui s’engage à une réponse rapide.

K. M.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc