×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Oujda s’équipe en portiques désinfectants

Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5736 Le 08/04/2020 | Partager
Une solution pour lutter contre la propagation du Covid-19
Réalisée par une startup locale à 11.500 DH l’unité
70 commandes passées pour la ville
oujda-desinfectants-036.jpg

Une sonde de détection des mouvements détecte l’arrivée des personnes et déclenche automatiquement la brumisation via un système de pulvérisation du liquide désinfectant (Ph. AK)

Au total 70 administrations publiques, hôpitaux et centres de santé seront dotés de portiques automatiques de désinfection. Des corridors équipés de brumisateurs intégrés pour asperger en produit désinfectant les personnes qui les traversent et éviter des potentielles contaminations.

«les propulseurs se déclenchent automatiquement via un détecteur de mouvement alors qu’une pompe aspire la solution désinfectante et la nébulise à travers des buses d’aspersion pour assurer une brumisation totale», explique-t-on auprès de l’entreprise qui a réalisé le produit. Ces portiques de désinfection représentent une solu­tion permanente pour une protection efficace contre les contaminations extérieures.

La désinfection des différents quartiers de la ville et l’intérieur des administrations est indispensable mais ne peut suffire. «Nous avons besoin d’appareils dé­sinfectants qui ciblent les per­sonnes et pas uniquement les lieux», a expli­qué Hicham Es­ghir, président du Conseil pro­vincial d’Oujda, lors d’une réu­nion pour vali­der la contribu­tion du Conseil provincial d’Oujda -Angad dans la réalisa­tion de produits innovants.

Des alternatives en mesure de lutter efficacement contre la propagation du Covid-19. Concernant ces portiques, le Conseil provincial d’Oujda-Angad a déblo­qué un million de DH pour conclure une première commande de 70 uni­tés et acheter le désinfectant utilisé. Une solution qui répond aux normes internationales exigées par les auto­rités sanitaires.

Dans le même élan d’accompa­gnement, le Conseil provincial sou­tient toutes les entreprises locales qui s’engagent dans la réalisation de projets innovants et contribuent à l’absorption du chômage. Il appelle les jeunes startups à développer de nouvelles solutions et proposer de nouveaux produits pour varier l’offre productive de la région.

De fabrication locale, le Virus Hunter (nom du portique) est réalisé par une Start-up locale pour 11.500 DH l’unité. Cette jeune entreprise est spécialisée dans la fabrication des outillages de soudure et tout ce qui est construction métallique. Elle propose également la conception et la réalisation de portillons désinfec­tants pour les camions frigorifiques des produits agricoles. D’autres por­tiques destinés aux personnes à be­soins spécifiques sont aussi en cours de réalisation.

De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc