×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 173.579 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 213.013 articles (chiffres relevés le 31/5 sur google analytics)
Economie

«Ni frais, ni pénalités pour le report d’échéances»

Par Franck FAGNON | Edition N°:5736 Le 08/04/2020 | Partager
Clarification des mesures de soutien aux entreprises et ménages
Des ratios prudentiels jugés solides pour traverser la conjoncture
idriss-bensmail-036.jpg

Au-delà des bénéficiaires clairement identifiés du dispositif de soutien public, «nous sommes engagés à étudier tous les cas de figure», indique Idriss Bensmail, directeur général adjoint BMCI (Ph. IB)

- L’Economiste: Sur quelle base allez-vous déterminer l’éligibilité d’une entreprise ou d’un ménage au dispositif de soutien?
- Idriss Bensmail:
Afin d’aider nos clients à surmonter cette situation, nous avons mis en place, très rapidement, un dispositif spécifique pour faciliter le report des échéances. Nous proposons ainsi le report des crédits habitat et consommation aux clients particuliers qui subissent un chômage technique, un travail partiel et une baisse significative de leurs revenus. Pour les professionnels, un report des échéances est également possible si une baisse d’activité est constatée. Les entreprises directement impactées par la crise (baisse significative d’activité, fermeture temporaire, etc.), peuvent également bénéficier d’un report d’échéances des crédits d’investissement ou de certains crédits court terme (refinancement en devises ou en dirham, crédits dit Spot…). Nous avons pu répondre au 31 mars à une grande partie des demandes de nos clients.

- Quelles preuves doivent apporter les dirigeants d’entreprise ou les ménages pour justifier l’impact du Covid-19?
- Nos équipes commerciales se basent sur une bonne connaissance des clients et sur une analyse sectorielle des activités grâce à une cartographie précise réalisée par nos experts dès la mise en place de ce dispositif exceptionnel. Pour chacun des secteurs, nous apportons une analyse particulière puis analysons les besoins de chacun de nos clients notamment entreprises. Pour les clients professionnels et entreprises, les demandes sont traitées sur la base d’un modèle de courrier qui peut être transmis idéalement par mail, au conseiller ou au relationship manager.
Dans le cas des clients particuliers, nous analysons la situation de leur employeur et l’impact sur leurs revenus récurrents. Par ailleurs, si un client est impacté, même partiellement, nous acceptons le report au vu du contexte de crise. Les reports de crédits à la consommation sont possibles par appel du 2828 (Centre de Relation Client). Les reports des crédits habitat sont traités sur la base d’un modèle de courrier envoyé par mail au conseiller en agence.

- Combien de temps dure l’instruction des dossiers?
- Tout d’abord, il faut savoir que le nombre de demandes sur les derniers jours du mois de mars a été très important tant sur les crédits à la consommation que sur les crédits habitat. A l’aide des process spécifiques mis en place et grâce à une mobilisation de nos équipes, nous avons pu répondre favorablement dans la grande majorité des cas et dans des délais très courts.

- Certains clients relèvent des coûts associés au report des échéances de crédit. Quelle est la réalité?
- Nous n’appliquons ni frais, ni pénalités dans le cadre du traitement des demandes de report d’échéances pour les clients en difficulté. Il y a eu beaucoup d’informations contradictoires ces derniers jours. Je souhaite indiquer qu’à la BMCI, il n’y a aucune majoration du taux contractuel. Cependant, pour les clients qui demandent un rallongement de la durée du crédit de 3 mois, les échéances reportées s’ajouteront au capital et seront productives d’intérêts.

- Pour toutes les entreprises et ménages qui ne rentrent pas dans le périmètre du dispositif et qui sont affectés, quel est le plan des banques?
- Tout ménage qui est affecté ou toute entreprise qui subit les effets directs ou indirects de cette crise trouvera auprès de nos équipes appui et assistance. Nous sommes engagés à étudier tous les cas de figure. A titre d’exemple, dans le cas d’un crédit habitat basé sur les revenus du ménage, il est possible, si l’un des deux emprunteurs se retrouve en difficulté suite à cette crise, de bénéficier des mesures de report. 

Propos recueillis par Franck FAGNON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc