×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coronavirus: Le contrôle des déplacements se durcit à Fès

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5725 Le 24/03/2020 | Partager
Accès de la ville, centre et quartiers périphériques…rien n’y échappe
Automobilistes et piétons sont obligés de justifier leur motif de sortie
armee-confinement-025.jpg

Tolérance zéro avec les personnes ne justifiant pas leur motif de sortie. Ici, les automobilistes sont contrôlés au quartier Assaada. Il en est de même pour les piétons (Ph YSA)

Depuis dimanche, il n’est pas question de conduire sans un motif valable et autorisé. Le contrôle des attestations de sortie devient de plus en plus strict sur les routes de la capitale spirituelle. En effet, les forces de l’ordre ont décidé de renforcer les contrôles sur les principaux accès de Fès, comme au centre-ville et dans les quartiers périphériques.

La présentation de l’attestation de sortie dérogatoire est obligatoire. Le but étant de mieux faire comprendre les mesures barrières et de ne sortir qu’en cas d’extrême nécessité. En plus, celle-ci doit être justifiée. A noter que l’énorme dispositif sécuritaire mis en œuvre est dissuasif. Il peut également sévir en cas de dépassement ou d’incivilité. Surtout après la marche «irresponsable» de la veille, lorsque des centaines de personnes ont envahi les rues scandant la Chahada.

«En plein confinement général de la population décrété par les autorités marocaines pour contrer et stopper la propagation du coronavirus, nous avons vu, dans la nuit du samedi à dimanche une scène invraisemblable et défiant toute logique avec un déferlement dans les rues de Fès et de Tanger, des barbus ignorants manipulant femmes, vieux et enfants sur un fond religieux», déplore un universitaire.

«Cette inconscience et cette ignorance se produisent alors que le pays est en guerre contre la pandémie dans une phase cruciale pour inverser la courbe de contamination», regrette-t-il. Comme lui, beaucoup de citoyens ont qualifié ces personnes de criminels qui mettent en danger non seulement la santé des enfants et des vieux, mais et surtout tout un pays et doivent être traduits en justice. Cet acte est une atteinte à la santé et à la sécurité publiques et à la stabilité de l’État.

Les citoyens demandent à ce qu’on soit ferme et intransigeant vis-à-vis de ceux qui sèment, par cette procession folle et d’un autre âge, la terreur et les graines du danger qui menacent actuellement toute l’humanité. «Notre pays a réagi à temps et a pris, sur instructions royales, des mesures responsables et sages pour contrer la pandémie et pour assurer la sécurité des citoyens marocains», souligne un quadragénaire.

La population a, en général, bien suivi les instructions de confinement chez soi, et l’OMS donne à cet égard le Maroc, Hong-Kong et Singapour comme exemples à suivre. Mais voilà des irresponsables, inconscients et criminels risquent de mettre en péril les efforts de tout un pays en se contaminant entre eux et contaminant les autres», commente-t-on.

En tout cas, les pays qui ont pu maîtriser et inverser la courbe de propagation de la pandémie sont ceux dont les citoyens ont observé scrupuleusement les consignes de confinement chez soi. Il s’agit d’une responsabilité collective et tous ceux qui mettent en danger notre santé doivent être traités avec la plus grande sévérité dans le cadre de la loi.

«Notre combat le plus important, non seulement pendant cette période difficile mais également toute l’année, est contre l’ignorance, l’incivisme et l’embrigadement dogmatique», estime un haut responsable universitaire à Fès, préférant garder l’anonymat.

De notre correspondant permanent, Youness SAAD ALAMI

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]onomiste.com
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc