×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Analyse

Plus de 1.000 mosquées réhabilitées

Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:5718 Le 13/03/2020 | Partager
Grâce à un programme de mise à niveau entamé depuis 2010
322 autres mosquées prévues par le plan d’action 2017-2021

Le renforcement du réseau des lieux de culte ne se réalise pas seulement avec les opérations de construction de nouveaux édifices, mais également à travers des programmes de mise à niveau et de maintenance du parc existant. La tâche ne sera pas facile, vu l’importance et surtout l’état dans lequel se trouve le parc religieux géré par le ministre des Habous et des Affaires islamiques (MHAI).

Le Maroc dispose de près de 52.000 mosquées dont 73% environ situées dans le monde rural et près de 42% construites en matériaux traditionnels nécessitant un entretien régulier ou une réhabilitation voire même une reconstruction, est-il expliqué.

La prise de conscience de l’urgence de la mise à niveau et de l’importance de la maintenance s’est déclenchée suite aux résultats d’une opération de contrôle et d’audit technique des mosquées réalisée en 2010 qui a visé 19.205 lieux de culte dont 15.770 mosquées et 3.435 salles de prières. Cette initiative a permis d’identifier des désordres complexes concernant plus de la moitié des mosquées auditées, soit 10.437 unités.

Suite à ces résultats, il a été décidé la fermeture de 1.256 mosquées et salles de prières et la fermeture partielle de 416 mosquées. Le coût de la mise à niveau de ces mosquées était estimé à 3 milliards de DH. Les résultats de cette opération d’audit ont sérieusement interpellé les responsables du MHAI notamment ceux de la direction des mosquées pour accorder une importance particulière au plan de mise à niveau dans les programmes budgétaires.

Ainsi, un premier programme de mise à niveau a été lancé couvrant la période de 2011-2016 avec un financement mobilisé pour sa réalisation avoisinant 1,6 milliard de DH dont 917 millions de DH pour 815 mosquées rouvertes à la prière. Et le reste pour les 296 mosquées en cours des travaux.

Le programme de mise à niveau se poursuit avec le plan d’action: «Mosquées vision 2017-2021» qui va, lui, mobiliser une enveloppe de 1,3 milliard de DH, soit 25% du budget global. Les actions prévues dans le cadre de ce programme portent sur la réalisation des travaux de reconstruction de 156 mosquées ainsi que la réhabilitation de 160 autres. Il faut redoubler d'efforts, car le taux d’avancement avoisine seulement 55% alors qu’on s’approche de la fin du plan prévue fin 2021.

En y ajoutant le nombre de mosquées réhabilitées et ouvertes à la prière, durant la période 2010-2019,  le «parc» avoisine les 1.000 unités. Ce chantier a été mené en coordination avec les acteurs locaux et le Laboratoire public d’essais et d’études (LPEE).

La mise en place d’un système de maintenance préventive des mosquées figure également parmi les ambitions de la stratégie du MHAI avec un premier programme démarré en 2015 par le lancement des opérations d’audit de performance de 583 mosquées dans les grandes villes pour un coût global estimé à 292 millions de DH. Le plan d’action 2017-2021 prévoit une enveloppe d’un milliard de DH pour la maintenance des mosquées et de leurs dépendances.

Mécanismes de mise en oeuvre

Pour créer les conditions favorables pour le déploiement des programmes de mise à niveau et de réhabilitation des mosquées à partir de celui de 2011-2016, un certain nombre de mesures ont été prises. Tout d’abord, renforcer la coordination entre le MHAI et le département de l’Intérieur pour le pilotage de ce chantier. Et également mettre en place une convention de maîtrise d’ouvrage déléguée avec le ministère de l’Equipement pour la réalisation des projets de démolition, reconstruction, renforcement ou restauration. Sur le plan réglementaire, le Dahir n° 1.14.121 du 23 juillet 2014 relatif au contrôle de l’état des constructions de mosquées a aussi été promulgué.

                                                                                

Coronavirus: Prévention tous azimuts

mosques-2-018.jpg

Première décision du ministère des Habous et des Affaires Islamiques en ce qui concerne l’épidémie de coronavirus. A travers un communiqué publié, mercredi 11 mars 2020, elle a annoncé l’annulation de tous les moussems religieux quelle que soit l'ampleur des rassemblements qu'ils connaissent. Cela à la suite de l’apparition du nouveau coronavirus dans plusieurs pays.

Au Maroc, 6 cas ont été confirmés à ce jour dont un décès. Selon le communiqué, cette décision a été prise «conformément aux orientations de la charia relatives à la protection des âmes et des corps contre la ruine et tout dommage, en tenant compte de l'épidémie qui est apparue dans un certain nombre de pays et des conseils médicaux liés à ce sujet, en particulier ceux concernant la prévention des contagions lors des rassemblements».

Saisissant cette occasion, le ministère a appelé les oulémas, les prédicateurs et prédicatrices ainsi que les imams à «sensibiliser les gens à la question de la prévention de l'épidémie, notamment en respectant les règles d'hygiène et en évitant toutes les possibilités de contamination.

Signalons par ailleurs que les fidèles continuent à accomplir leurs prières dans les différentes mosquées du pays. La prière du vendredi dernier s’était déroulée dans des conditions normales, est-il constaté par plusieurs sources. Certes la situation n’est pas pour le moment inquiétante dans notre pays, mais la vigilance et la précaution restent de mise.

N.E.A.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc