×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Coronavirus: La CGEM en mode vigilance

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5715 Le 10/03/2020 | Partager
Réunion jeudi 12 mars des fédérations et antennes régionales
Comité de veille stratégique: coronavirus, sécheresse… les urgences

Le patronat se prépare à la première réunion du comité de veille stratégique avec le gouvernement. Cette instance a refait surface vendredi 6 mars à l'occasion d'une réunion entre le gouvernement et le patronat.

Une rencontre durant laquelle les deux parties ont fait le tour de différents sujets: les aspects procéduraux et fiscaux, les partenariats public privé, la modernisation de l’arsenal juridique relatif aux entreprises, la formation professionnelle, la recherche scientifique etc.

chakib-alj-015.jpg

Chakib Alj, président de la CGEM, compte réunir ses troupes pour établir un bilan précis des difficultés que rencontrent les entreprises (Ph. Jarfi)

Le coronavirus dont l'impact se fait sentir au niveau de certaines activités aurait également précipité cette réunion et l'activation du comité de veille stratégique.

Les premières exposées sont le tourisme, le transport et l'événementiel avec les annulations de salons dont certains sont stratégiques comme c'est le cas pour le SIAM. A titre d'exemple, Royal Air Maroc a suspendu temporairement ses vols à destination de Milan et Venise, deux villes italiennes en quarantaine à cause de l’expansion du coronavirus.

Trois jours après la rencontre avec le gouvernement, la CGEM veut affiner ses dossiers. Une réunion avec les fédérations et les antennes régionales de la confédération patronale sera organisée jeudi 12 mars. Ceux qui ne pourraient faire le déplacement pourraient participer par visio conférence.  Car l'objectif est d'assurer une remontée exacte du terrain et chaque secteur fera son évaluation. Cela pourrait être aussi l'occasion d'identifier de nouvelles opportunités.

En parallèle, gouvernement et patronat sont en train de formaliser la composition du comité de veille stratégique avec le choix des représentants des différentes parties, sa gouvernance etc. Ce comité ne devrait pas se limiter à l'examen uniquement de l'impact du coronavirus sur les secteurs d'activité mais à l'ensemble des questions qui touchent l'entreprise et qui nécessitent un traitement urgent. C'est le cas notamment pour la sécheresse.

Mis en place pour la première fois en 2009, le comité de veille avait permis la mise en place d'un  plan d’aide aux secteurs en difficulté lors de la crise de 2008. A l'époque des mesures phares ont été déclinées. Certaines visaient  la trésorerie des entreprises et se sont notamment  matérialisées par la création d'un fonds de garantie des fonds de roulement dans certains  secteurs. 

D'autres ciblaient la promotion, les assurances à l'export en particulier celles liées au risque. Les secteurs les plus touchés avaient également bénéficié d'une prise en charge des cotisations sociales.

Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc