×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Urbanisme: Une nouvelle vie pour les médinas du nord

Par Ali ABJIOU | Edition N°:5714 Le 09/03/2020 | Partager
1,86 milliard de DH pour Tanger, Larache, Ksar El Kébir, Ouezzane et Chefchaouen
Les conventions portent sur la réhabilitation et la valorisation des anciennes médinas

Un plan de sauvetage pour les médinas du nord, telle est l’initiative présentée lors de la session de mars au Conseil de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma. Les membres du conseil ont approuvé lors de cette session cinq conventions de partenariat pour la réhabilitation et la valorisation des anciennes médinas de Chefchaouen, Ouezzane, Ksar El Kébir, Larache et Tanger, pour une enveloppe budgétaire prévisionnelle de 1,86 milliard de DH.

medinas-du-nord-014.jpg

A Tanger, le quartier Hafa sera l’un des plus impactés avec le relogement de plusieurs dizaines de ménages de constructions menaçant de s’écrouler (Ph. Adam)

Ces conventions, auquel le Conseil de la région contribue avec 267 millions de DH, visent à préserver le patrimoine culturel et urbain des anciennes médinas de la région et pour assurer le renforcement de leur attractivité touristique et économique. Selon ces conventions de partenariat, qui portent sur la période 2020-2024, les travaux concerneront la réhabilitation des zones urbaines, la restauration du patrimoine, des lieux de culte et le renforcement de l’attractivité touristique et économique de ces espaces à forte connotation historique.

La part du lion va à la médina de Tanger avec 850 millions de DH. Cette dernière s’étend sur sept hectares et constitue le plus de risques, car située au bord d’une falaise sur la mer avec de graves risques d’éboulement. C’est le cas pour le quartier Al Hafa qui connaîtra le relogement des occupants de plusieurs dizaines de ses logements, lors d’une dernière tranche d’un programme lancé il y a plusieurs années.

  La médina de Tanger verra aussi plusieurs de ses bâtiments historiques restaurés, mais les travaux les plus importants concerneront, en plus de la voirie et la signalétique, la réhabilitation de la place 9 Avril, celle des lieux de culte dont une synagogue et la restauration de ses murailles.

Pour accompagner son développement, un parking sera aménagé et plusieurs installations, dont des marchés, une maison des jeunes et même des toilettes publiques, seront prévues. Un traitement similaire sera réservé au reste des médinas citées avec un financement conséquent comme Larache qui se verra injecter 338 millions de DH, Ksar El Kébir avec 315 millions de DH, Ouezzane avec 242 millions de DH et enfin Chefchaouen avec 115 millions de DH.

A noter que Tétouan a déjà été servie en 2018 avec un programme pilote de réhabilitation dotée d’une enveloppe budgétaire de 350 millions de DH et qui servira de référentiel pour le reste des médinas du nord. Outre le Conseil de la région, ces conventions comptent comme partenaires les conseils élus, la Wilaya de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma et les ministères de l’Intérieur, des Habous et des Affaires islamiques, de l’Economie, des Finances  ainsi que l’Agence de promotion et de développement du nord, entre autres.

De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc