×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Le déficit commercial se creuse

Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5712 Le 05/03/2020 | Partager
16,3 milliards de DH à fin janvier
Baisse des importations des demi-produits et produits bruts

C'est sur une légère hausse des importations que l'année a démarré. A fin janvier, les achats à l'étranger se sont éta­blis à 40,7 milliards contre 24,3 milliards de DH pour les exportations. Ce qui s'est traduit par une hausse du déficit commer­cial de 1,7% avec un taux de couverture de 59,8%.

Les importations sont marquées par une forte hausse de la facture énergé­tique: +14,7%. La part des produits éner­gétiques représente 16,6% des importa­tions contre 14,7% une année auparavant. Cela est dû à l'augmentation des volumes des achats de gasoil et du fuel-oil et aussi à l'effet-prix.

Les achats de produits alimentaires et de produits finis ont respectivement pris 12,3% et 4,3%. Ils sont portés sur l'orge et le sucre raffiné pour les produits alimentaires et sur les pièces pour voi­tures de tourisme ainsi que les étoffes de bonneterie pour les produits finis de consommation. L'approvisionnement en biens d'équipement a progressé de 3,2%. Ils représentent 25,3% du total des importations.

En revanche, les importa­tions des demi-produits et des produits bruts reculent respectivement de 10,6% et 20,9%. Dans les demi-produits, les fils, barres et profilés en fer ou en aciers non alliés accusent une baisse de 56,7% alors que deux catégories ressortent pour les produits bruts: les soufres bruts et non raffinés (-53,4%) et la ferraille, déchets, débris et autres minerais (53,4%).

baisse-ide-012.jpg

Le flux des IDE a reculé de 32,2% à fin janvier. Il s’est établi à 1,4 milliard de DH

Côté export, la légère hausse de 1,2% provient de l'accroissement des exporta­tions de l'agriculture et l'agroalimentaire (+2%), le textile et cuir (+3,6%), l'aéro­nautique (+2,7%) et l'industrie pharma­ceutique (+35,6%). Dans l'automobile, les exportations ont quasi stagné. La part du câblage dans ces exportations s’éta­blit à 42,3% à fin janvier en hausse de 0,9 point par rapport à la même période de l'année dernière. La construction automo­bile est à 40,8% en retrait de 5,1 points par rapport à l’année précédente.

Euler Hermes prévoit des exportations additionnelles de 10 milliards de DH cette année portées par la chimie, l'agroalimen­taire ainsi que les véhicules.

L'année démarre sur un recul des ventes des phosphates et dérivés (-10,7%), du secteur des extractions mi­nières (43,3%) et celles de l'électronique (-4,3%). Les recettes MRE et les inves­tissements directs étrangers sont égale­ment en baisse. Si les premières ont cédé 2,7%, les flux d'investissements directs étrangers ont chuté de 32,2%. Le mois de janvier est également marqué par un ex­cédent de la balance voyage: +10,2%.

K. M.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc