×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Régions

    Essaouira: Lancement de la 1re résidence pour seniors

    Par Ghizlaine BADRI | Edition N°:5710 Le 03/03/2020 | Partager
    Le complexe social Ibtissama, premier prototype de logement dédié au 3e âge
    Un projet appuyé par l’Association Ennakhil et financé par l’USAID

    Une première au Maroc. L’association «Ibtissama» vient de lancer, à Essaouira, un projet de résidence unique en son genre: Un prototype de logement sous forme de résidences dédiées au seniors.

    «Nous avons pour vocation l’appui à la région Marrakech-Safi pour favoriser la démocratie participative, en créant des projets intégrés qui favorise l’insertion des seniors dans notre société», a lancé Aziz Sefrioui directeur de l’Association Ibtissama lors de la rencontre qui s’est déroulée en fin de semaine à Essaouira sous le thème «Les seniors, notre priorité à tous».

    modele-logment-010.jpg
    Modèle d’un loft de 40 m2  dans le cadre de la nouvelle résidence imaginée par l’architecte Aziza Krimaa du Cabinet Archi Space Essaouira – L’agencement est pensé pour faciliter au mieux le déplacement des personnes à mobilité réduite avec des espaces fonctionnels et adaptés (Source du plan Cabinet Archi Space)

    Un évènement qui a réuni l’Association Ennakhil à Marrakech et l’USAID partenaires du projet, l’Association de la Vallée Verte pour le développement, la Fondation Miloud Chaabi pour l’Entraide Sociale, le ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social,  l’INDH pour la région Marrakech-Safi, l’Association Française à Rabat ainsi que des représentants locaux.

    Le projet de résidence imaginé par l’Association Ibtissama à Essaouira a été mis en place dans le cadre du programme lancé en 2016 par l’USAID (The United States Agency for International Development) qui a pour vocation de renforcer la société civile au Maroc afin de développer la démocratie participative avec l’ensemble des acteurs locaux de leur région.

    «L’USAID a choisi 5 associations au Maroc, Montada Zahra à Casablanca, l’Association Marocaine de Solidarité et de Développement à Rabat, L’Association Mouvement Alternative Citoyenne à Fès, Al Hamama Al Baidae à Tétouan ainsi que l’Association Ennakhil à Marrakech pour piloter les projets de 36 associations dans la région, dont celui de l’Association Ibtissama à Essaouira. Nous travaillons en étroite collaboration avec l’ensemble de ces associations pour concrétiser l’ensemble de ces projets novateurs», explique Houssine Raji président de l’Association Ennakhil. Si Zakia Yabouri, Chef de Division de la Famille et des personnes âgées au ministère de la Solidarité, de la Femme, de la Famille et du Développement Social, qui a intégré la structure en 2017 reconnaît le retard pris dans la mise en place des chantiers concernant les personnes âgées à cause notamment  d’une prise de conscience au niveau international, elle estime cependant que plusieurs efforts ont été réalisés depuis la création du département dédié à cette catégorie au ministère en 2013 «Le Haut Commissariat au Plan a tiré la sonnette d’alarme lors de son recensement en 2014 concernant le vieillissement de la population au Maroc qui était de 3,2 millions cette année. Le nombre de personnes âgées augmente de 3,3% tous les ans, ils seront plus de 10 millions en 2050. Nous devons nous préparer dès à présent», estime la représentante du gouvernement.

    Pour Zakia Mrini, parlementaire et députée du PAM à la Commission de l’intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville «Il faut inclure une approche intégrée de la société civile pour participer aux politiques nationales. Il faut également dédier plus de moyens aux politiques et prioriser les sujets.

    Le modèle du Danemark avec plus de 20 ministères est très inspirant pour le Maroc. Nous devons davantage travailler avec la société civile pour la concrétisation de projets de grande envergure». Si les financements sont octroyés par l’USAID pour la réalisation de ce projet, la formation d’un personnel adapté dans le domaine gériatrique reste problématique.

    «Le Maroc souffre d’un manque de médecins en gériatrie, en plus d’instituts de formation dans ces nouveaux métiers. Au sein de notre structure à Rabat, unique maison de retraite  privée au Maroc, nous avons un modèle qui a fait ses preuves. Nous serions prêts à partager notre expérience afin de créer au Maroc des structures adéquates, pour nos parents, grands-parents, mais également pour nous-mêmes qui serons, les seniors de demain» conclut Youssef Bekkaoui, psychologue et cadre administratif RH à la Maison de Retraite Privée Souissi de l’Association Française d’Entraide et de Bienfaisance (AFEB).

     Composantes du projet

    • essouira-residence-seniors-010.jpg

      32 lofts: 12 au RDC et 20 à l’étage

    • Administration: direction secrétariat, attente  
    • 2 infirmeries
    • Cuisine et annexe
    • Cafétéria/Restaurant
    • Salon/Coin TV
    • Salle de sport
    • Local gardien
    • Jardins/espaces verts

    (Source maquette Cabinet Archi Space)

                                                                       

    Résidences non médicalisées, mais avec du personnel permanent

    La résidence destinée aux seniors à Essaouira est un établissement qui accueille des personnes âgées autonomes, et désirant conserver leur indépendance, contrairement aux Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes qui s’adressent aux seniors qui ne peuvent plus vivre sans aides spécifiques.

    Ces résidences sont non médicalisées mais disposent d’un personnel présent de façon permanente afin d’organiser tous les services demandés par le résident. Elles répondent aux besoins des retraités: les logements sont indépendants, confortables, fonctionnels et adaptés à une diminution de l’autonomie.

    L’association Ibtissama propose un plan de plaidoyer parmi ces recommandations à l’Etat afin d’encourager le secteur privé à travers les exonérations (impôts, foncier, TVA etc)… dans le but de favoriser l’investissement dans des établissements d’accueil destinés aux seniors.

    Ce programme rentre dans le cadre du plan élaboré par l’Association Ibtissama pour une politique territoriale afin de créer une instance au niveau provincial composée de tous les intervenants institutionnels (santé, région,  autorité locale et provinciale, Habbous etc...) pour élaborer le plan d’action de prise en charge de toutes les personnes âgées de toute catégorie.

    De notre correspondante permanente, Ghislaine BADRI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc