×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Coronavirus: Le point dans le monde

Par L'Economiste | Edition N°:5709 Le 02/03/2020 | Partager
Corée du Sud, Italie, Iran: Les sources régionales de propagation
Fermeture d’écoles, annulation d'événements, mise en quarantaine…
covid-19-009.jpg

Le nouveau coronavirus continue à se propager avec près de 3.000 morts

Nouvelle augmentation des contaminations en Chine et premiers décès à déplorer aux Etats-Unis et en Australie: l'épidémie de coronavirus continue à se propager dans le monde. Le décompte macabre s'approche des 3.000 morts pour plus de 86.000 cas dans une soixantaine de pays - dont près de 80.000 cas pour 2.870 décès en Chine.

Toutefois, en dehors du Hubei, l'épicentre de l'épidémie, une certaine reprise est perceptible dans le pays, notamment avec la réapparition de quelques embouteillages à Pékin aux heures de pointe. Mais le pays n'en a pas fini avec le virus.

573 nouveaux cas de contamination ont été annoncés ce dimanche 1er mars, soit le total le plus lourd depuis une semaine. Le bilan des décès est en revanche reparti à la baisse, à 35 morts contre 47 annoncés samedi. L'épidémie semble chaque jour davantage cantonée au Hubei.

Si la contagion a globalement diminué grâce à des mesures de quarantaine visant plus de 50 millions de personnes, d'autres pays deviennent à leur tour des sources régionales de propagation du Covid-19, au premier rang desquels la Corée du Sud, l'Italie et l'Iran.

Les Etats-Unis ont annoncé samedi un premier décès sur leur sol, de même que l'Australie dimanche, qui a fait état de la mort d'un ancien passager du Diamond Princess, le paquebot resté en quarantaine au Japon. Donald Trump a annoncé qu'il recevrait lundi des représentants des grands groupes pharmaceutiques pour évoquer la gestion de l'épidémie.

En Europe, la France, désormais deuxième foyer de l'épidémie sur le continent, a annulé tous les «rassemblements de plus de 5.000 personnes» en milieu fermé, comme la dernière journée du Salon de l'agriculture à Paris dimanche. La décision s'applique aussi à certains événements en extérieur, comme le semi-marathon de Paris.

Le Conseil français du culte musulman a demandé dimanche aux imams et responsables de mosquées de prendre des mesures. L'Italie, qui a dépassé le millier de cas de contamination dont 29 morts, a également pris des mesures drastiques, comme la fermeture des écoles dans trois régions, l'annulation d'événements sportifs ou culturels, y compris le report ce week-end de cinq matches de championnat de football (Serie A), et la mise en quarantaine depuis une semaine de 11 communes du Nord.

La Corée du Sud, deuxième pays le plus touché après la Chine, a recensé dimanche 376 cas supplémentaires, pour un total de 3.526 contaminations, dont 17 morts. Le nombre de nouvelles contaminations est en nette baisse par rapport à samedi, lorsque le chiffre record de 813 cas avait été annoncé. Mais, signe inquiétant: le pays a enregistré un premier cas de recontamination: une femme de 73 ans testée positive au virus après en avoir guéri.

Avec les premiers cas apparus en Espagne (45 cas), en Algérie (1 cas), le spectre du coronavirus ne rôde désormais pas loin du Maroc.

Modeste KOUAME avec AFP

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc