×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste



eleconomiste
Vous êtes 195.938 lecteurs à vous connecter sur leconomiste.com chaque jour. Vous consultez 234.695 articles (chiffres relevés le 4/6 sur google analytics)
Régions

Casablanca: Où en est la rénovation de la villa Carl Ficke?

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5696 Le 12/02/2020 | Partager
Casa-Aménagements relance le projet
Nouvel appel d’offres pour choisir le prestataire
Budget: 25 millions de DH financés par la DGCL
villa-carl-ficke-096.jpg

La villa Carl Ficke, du nom de son proprié­taire, a été construite au début des années 1910. Située sur le boulevard La Résistance, juste en face de l’immeuble Liberté (17 étages), la villa devrait accueillir un musée, un centre d’expositions, des ate­liers d’arts modernes, des espaces verts…
(Ph. L’Economiste)

La réhabilitation de la villa Carl Ficke sera-t-elle relancée? La SDLCasa-Aménagements vient de publier un appel d’offres pour la sélection de l’entreprise qui devra réaliser les travaux de réhabili­tation et de valorisation de ce site. La date d’ouverture des plis est fixée pour le mardi 3 mars prochain.

L’estimation du coût des prestations s’élève à 9,3 millions de DH. Mais la consolidation et restauration de la villa Carl Ficke, l’aménagement paysager de son parc et la reconversion du site en un espace culturel (musée) nécessiteront une enveloppe globale de 25 millions de DH (entièrement financés par la DGCL).

La villa Carl Ficke est un édifice en état de délabrement avancé (situé sur boule­vard La Résistance, en face de l’immeuble 17 étages). Ce bâtiment sera reconverti en espace culturel. Après restauration, la villa abritera un musée, un centre d’expositions, des ateliers d’arts modernes, des espaces verts… avec en parallèle des activités gé­nératrices de revenus.

Pour rappel, ce projet, confié au départ à la SDL Casa-Patrimoine, a accusé un retard considérable depuis son lancement en 2015. Lancée en 2014, dans la fou­lée du plan de développement du Grand Casablanca, Casa Patrimoine avait pour mission principale la sauvegarde du patri­moine de la ville à travers une série d’ac­tions.

Elle devait notamment superviser les opérations de réhabilitation et rénova­tion du vélodrome, du marché central, de la coupole Zevaco (ou Kora ardia), la villa Carl Ficke et la cathédrale Sacré Coeur. Mais, aucun de ces chantiers n’a abouti. La ville a finalement décidé de confier ce travail à une autre SDL Casa Aména­gements (cf. édition du 12 juillet 2018). A compter de 2018, cette SDL a pris en charge 3 projets: Vélodrome, Carl Ficke et marché central.

Pour la petite histoire, la villa, mécon­nue des Casablancais, a été construite au début des années 1910 pour Carl Ficke, chef d’une maison de commerce allemande de Casablanca. Arrivé à Casablanca au début des années 1880, Carl Ficke était à la tête d’une des plus importantes firmes du Maroc.

Soupçonné d’espionnage, il est condamné à mort et exécuté le 28 janvier 1915. Pen­dant la 1re guerre mondiale, le parc a servi de camp pour les prisonniers allemands. L’administration française la transforma en maison d’accueil pour des enfants en souf­france, puis édifia dans le parc un collège (Khenata Bent Bekkar) vers 1920.

Aziza EL AFFAS

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc