×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Société

Bye bye le Marrakech Grand Prix WTCR!

Par Karim Dronet | Edition N°:5696 Le 12/02/2020 | Partager

Un coup dur pour le sport auto­mobile marocain et l’image du Ma­roc à l’international. Le Grand Prix WTCR de Marrakech, qui était prévu du 3 au 5 avril prochain, a été annulé. Raison invoquée par les ins­tances du sport automobile mondial: l’absence de pilote marocain dans la compétition.

marrakech-grand-prix-wtcr-96.jpg
Avec l’annulation du Race of Morocco, le sport automobile marocain perd une visibilité considérable à l’international. Ce sont égale­ment aujourd’hui des milliers de fans au Maroc qui se retrouvent orphelins de l’épreuve phare des sports mécaniques dans le Royaume (Ph. FIA WTCR)

Après 10 ans de bons et loyaux services, une page se tourne pour le Marrakech Grand Prix, étape marocaine du championnat du monde des voitures de tourisme, le WTCR, le World Tou­ring Car Racing. Le Conseil mondial du sport automobile de la FIA, la Fédéra­tion internationale automobile, a enté­riné l’annulation de l’étape marocaine.

En cause, l’abandon de plusieurs écuries phares de la compétition. C’est notam­ment le retrait de l’écurie Volkswagen qui a précipité la décision de la FIA. En décembre dernier, le groupe allemand a en effet décidé d’annuler toutes ses par­ticipations à des compétitions avec des moteurs thermiques.

Volkswagen, Audi et Fiat, qui appartiennent au constructeur automobile allemand, ont stoppé l’hiver dernier toutes leurs activités sportives avec leurs moteurs Diesel et Essence, entraînant la décapitation du plateau WTCR pour 2020. Le pilote marocain Mehdi Bennani qui faisait partie de l’écurie Sébastien Loeb Racing, et qui courait sur Volks-wagen, s’est du même coup retrouvé privé de volant.

Pour Stéphane Roux, directeur du circuit Moulay El Hassan, il est évident que dans ces circonstances le Grand Prix de Marrakech n’était pas jouable: «Nous avons tout arti­culé pendant des années pour disposer de plusieurs pilotes marocains. Mal­heureusement, Mehdi est le seul de ce niveau international d’un championnat du monde. A partir du moment où il n’a plus de volant et qu’il n’a plus ses sou­tiens, c’est compliqué pour nous, orga­nisateurs, de promouvoir un événement sans Marocain. C’est compliqué aussi de trouver des partenaires à un mois et demi de l’événement. Il ne faut pas non plus se le cacher, le retrait de l’OCP (ndlr: sponsor majeur de Mehdi Bennani) est également lié à l’annulation du Grand Prix de Marrakech».

De son côté, François Ribeiro, le responsable d’Eurosport Events, promo­teur du WTCR, justifie lui aussi l’annu­lation de l’étape marrakchie: «Mehdi Bennani, meilleur pilote du Maroc, n’étant malheureusement plus en course en WTCR, organiser l’événement sans sa participation et son soutien signifie qu’il n’est tout simplement plus possible de proposer un week-end de course du niveau et de la qualité que nous avons toujours atteints à Marrakech».

Et d’ajouter: «La ville a été un lieu unique pour l’ouverture de saison, c’est un si beau pays à l’atmosphère festive et l’hos­pitalité chaleureuse. Alors que nous clô­turons 10 ans d’histoire avec Marrakech, nous avons déjà commencé à réfléchir à ce que sera notre prochain chapitre au Maroc. En attendant, Eurosport main­tient un lien étroit avec le ministère marocain des Sports pour promouvoir le pays en tant que destination sportive».

François Ribeiro explique aussi que «le Maroc est devenu un acteur majeur de l’industrie automobile depuis notre pre­mière course en 2009, ainsi qu’un solide centre de production automobile pour l’Afrique, et je ne doute pas que nos chemins se croiseront à nouveau. Nous tenons à exprimer notre immense grati­tude aux organisateurs du Grand Prix de Marrakech pour tous leurs efforts, leur dévouement et leur soutien depuis la première visite de la WTCC».

En atten­dant, c’est une grosse désillusion pour tous les amateurs du sport automobile au Maroc qui, depuis 10 ans, venaient par milliers à Marrakech pour assister à ses joutes automobiles sur le circuit Moulay El Hassan entre les spécialistes de la discipline tels que les Müller, Mon­teiro ou autres Loeb.

Pour Abdelouahed Ettoubaji, mémoire vivante du sport au­tomobile marocain, il s’agit aussi d’une énorme déception qui va impacter les sports mécaniques au Maroc: «Chaque année, c’était l’occasion pour les pilotes marocains, qui participaient sur le circuit Moulay El Hassan à l’une des étapes du championnat du Maroc, de rencontrer la crème du sport automobile mondial. Ils avaient aussi l’occasion de se mesurer entre eux sur la grande boucle du circuit améliorant ainsi leurs performances».

Avec l’annulation du Race of Moroc­co, le sport automobile marocain perd une visibilité considérable à l’interna­tional. Ce sont également aujourd’hui des milliers de fans au Maroc qui se retrouvent orphelins de l’épreuve phare des sports mécaniques dans le Royaume. Mais tout espoir n’est pas encore perdu.

Déjà le 29 février prochain, Marrakech va abriter une autre épreuve importante du calendrier international, le Grand Prix de Marrakech de Formule E, la Formule 1 électrique. Dans la foulée, on peut aussi envisager à l’avenir l’organisation d’un WTCR électrique qui permettrait au Ma­roc de briguer, une nouvelle fois, l’orga­nisation d’une étape de ce championnat du monde.

Vecteur de communication

Désormais remplacé par une épreuve en Autriche sur le circuit de Salzbourg, le Marrakech Grand Prix était aussi un formidable vecteur de communication pour la destination Maroc. Selon des enquêtes marketing publiées en 2018, l’audience sur Eurosport du championnat du monde WTCR a augmenté de 22,8% pour atteindre 124 millions de personnes. Les vidéos postées sur les réseaux sociaux ont comptabilisé 12 millions de vues, soit 53,7% de progrès par rapport à l’ancienne formule du WTCC. Quelque 5.939 articles ont été publiés sur Internet, soit une progression fulgurante de 89%.

Karim DRONET

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc