×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    L'Inde veut renforcer sa présence

    Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:5692 Le 06/02/2020 | Partager
    Forum d’affaires Maroc-Inde organisé par la CCIS Casa-Settat
    Plus de 70 entreprises y ont pris part
    forum-daffaires-maroc-inde-092.jpg

    Yassir Adil, président de la CCIS de la région Casa-Settat (à droite), et Shri Shambhu S. Kumaran, ambassadeur de l’Inde au Maroc, ont présidé la séance inaugurale de la rencontre des hommes d’affaires marocains et indiens mardi 4 février à Casablanca (Ph. CCIS)

    Les atouts économiques de la région Casablanca-Settat ont été présentés mardi 4 février à des entrepreneurs indiens à l'initiative de la Chambre de commerce, d'industrie et de services (CCIS) de la région. L’évènement, organisé en partenariat avec l’ambassade de l’Inde au Maroc, a rassemblé plus de 70 entreprises marocaines et indiennes opérant dans des secteurs à forte valeur ajoutée.

    Cette rencontre visant à développer des relations B2B entre les entreprises d’Inde et celles du Maroc mais aussi de promouvoir les échanges commerciaux et renforcer des partenariats entre les deux pays. Il s’agit d’entreprises œuvrant dans les secteurs de l’industrie, des mines, de la pharmacie, du tourisme, des nouvelles technologies de l’information, de l’énergie, ou encore de l’automobile, qui ont pu s’enquérir des diverses opportunités de business dans le cadre d’un B2B.

    Parmi ces entreprises figurent la filiale marocaine de PepsiCo (rachetée par la société indienne "RJ CORP LTD"), Sterling & Wilson (infrastructures, énergie…), Mitras S.K (laboratoire d’inspection de toutes sortes de minéraux), Sharaf Shipping, Sun Pharma…

    Sans oublier Cipla Maroc, filiale du fleuron de l’industrie pharmaceutique indienne éponyme. L’unité Cipla, lancée en 2015 à Aïn Aouda, produit principalement des inhalateurs et aérosols. D’ailleurs, Cipla est leader mondial dans tout ce qui est lié à des pathologies respiratoires comme l’asthme ainsi que la dépression, la schizophrénie…

    «Le nombre des sociétés indiennes présentes au Maroc est passé d’une quinzaine, il y a 4 ans, à une trentaine aujourd’hui, spécialisées dans plusieurs secteurs d’activité», a déclaré Yassir Adil, président de la CCIS de la région Casa-Settat.

    Ce dernier a exposé les atouts économiques les plus importants de la région, précisant que sa vocation financière est désormais renforcée par la place financière, où des avantages considérables sont mis à disposition des investisseurs visant le marché marocain et le marché africain. Il a également relevé la nécessité de promouvoir les échanges commerciaux et de rapprocher les deux communautés d’affaires.

    Pour sa part, l’ambassadeur de l’Inde au Maroc, Shri Shambhu S. Kumaran, a relevé que le Royaume se positionne comme une porte d’entrée vers l’Afrique eu égard à sa stabilité politique et l’ouverture de son économie, notant que les entreprises indiennes doivent mettre à profit ces potentialités pour accéder aux marchés africains.

    Aziza EL AFFAS

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc