×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

L’OCI rejette le plan de paix américain

Par L'Economiste | Edition N°:5690 Le 04/02/2020 | Partager
«Il sape les fondements de paix…», selon les ministres des AE
La position du Maroc est claire

Au terme de leur réunion lundi 3 février à Djeddah, les ministres des Affaires étrangères de l’Organisation de la coopération islamique (OCI) ont unanimement rejeté le plan de paix américain. «Celui-ci manque des éléments les plus élémentaires de justice et sape les fondements de paix…», ont-ils expliqué dans une déclaration finale.

Les participants ont aussi exprimé leur rejet catégorique de tout plan, accord ou initiative soumis par une quelconque partie pour un règlement pacifique, qui ne soit pas compatible avec les droits du peuple palestinien. Ils ont aussi formulé leur regret de l’approche partiale du Plan qui adopte pleinement la version israélienne.

Celle-ci ambitionne «justifier l’annexion de vastes zones de l’Etat palestinien occupé sous le prétexte de préserver la sécurité d’Israël, en violation des principes du droit international, de la Charte des Nations unies et des résolutions internationales…».

Dans la déclaration finale, les ministres ont souligné leur attachement à la paix en tant qu’option stratégique pour résoudre le conflit, sur la base d’une solution à deux Etats. Laquelle incarne l’indépendance et la souveraineté de l’Etat de Palestine sur le modèle du 4 juin 1967 et de sa capitale Al Qods-Est. Les participants ont appelé à une conférence internationale dans le but est de relancer le processus de paix.

Participant à la réunion de Djeddah, le Maroc a lancé une dynamique constructive de la paix pour parvenir à un règlement juste, durable et équitable de la cause palestinienne qui constitue le centre du conflit au Moyen-Orient. «Le Royaume considère les efforts constructifs de l’administration américaine, suit avec intérêt l’annonce par le président américain de son plan pour la paix et se penchera, avec minutie, sur l’examen de ses détails et dispositions», a tenu à rappeler la délégation marocaine.

Dans cette vision, le Maroc a relevé des éléments qui se recoupent avec des principes et choix qu’il a toujours défendus. Lesquels sont basés sur le soutien à la solution à deux Etats, reconnue mondialement, les négociations entre les deux parties comme le meilleur moyen de parvenir à une solution outre la disposition à privilégier le dialogue.

La réunion de l’OCI intervient après une réunion des ministres arabes des Affaires étrangères au Caire, qui s’est terminée par le rejet de «l’accord du siècle». Le Maroc y était présent aussi.

F. Z. T. avec agences

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc