×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    International

    Un Monde Fou

    Par L'Economiste | Edition N°:5675 Le 14/01/2020 | Partager

    ■ Selfies dans des étuis à instruments pour imiter Ghosn
    Yamaha a mis en garde contre une nouvelle mode sur les réseaux sociaux où des internautes se mettent en scène en se glissant dans des caissons pour instrument, imitant ainsi la technique qu’aurait utilisée Carlos Ghosn pour s’évader du Japon.
    Libre sous caution en attendant au Japon son procès pour diverses malversations financières présumées, l’ancien PDG de Renault-Nissan a fui fin décembre au Liban. Selon le Wall Street Journal, il aurait réussi à échapper aux contrôles et à embarquer dans un avion privé en se cachant dans un caisson pour instrument de musique. Depuis, des internautes «jouent à être Ghosn» en se faisant photographier dans des caissons utilisés habituellement pour protéger les grands instruments. «Pour éviter un accident tragique, veuillez ne pas le faire», avertit Yamaha.

    ■ Il survit plus de 20 jours dans le froid glacial de l’Alaska
    Un jeune américain a défié pendant plus de 20 jours le froid polaire et les chutes de neige en Alaska, sans toit après l’incendie de sa cabane avant d’être finalement secouru par un hélicoptère parti à sa recherche. Dans une vidéo publiée sur Facebook par les autorités locales, Tyson Steele, 30 ans, fait de grands signes en direction de l’hélicoptère. Dans la neige est écrit un immense SOS. «Sa cabane a brûlé à la mi-décembre tuant son chien et le laissant isolé dans des températures en dessous de zéro et aucun moyen de communication pendant 23 jours», écrit la police de l’Alaska. Le jeune homme a été retrouvé sain et sauf jeudi dans cette zone où il vivait depuis septembre, loin de tout lieu d’habitation. Il a raconté son incroyable lutte pour survivre. Après l’incendie, il fait l’inventaire de ce qu’il lui restait à manger, deux boîtes de conserve par jour pour trente jours de ration et un pot de haricots. Les deux premières nuits, Tyson Steele dort dans une grotte de neige. Il se bâtira ensuite un «abri de fortune». Son téléphone ne marche pas, le jeune homme n’a aucun moyen de communiquer. Il est à plus de 30 km d’une zone d’habitation et a entendu que quelqu’un vivait à environ 8 kilomètres. Trop loin pour s’y rendre. Alors il décide que son salut ne pourra venir que du ciel et dessine alors à l’aide de cendres un énorme SOS dans la neige.

    ■ Aux JO, les lits en carton résisteront aux ébats
    Les lits écologiques en carton des JO résisteront sans problème à l’activité sexuelle trépidante du village olympique, assure leur fabricant... à condition qu’on ne s’y couche qu’à deux. Ces lits, fabriqués par la compagnie Airweave pour des Jeux désireux de réduire leur impact écologique, ont inquiété le basketteur australien Andrew Bogut. «Très bonne initiative... jusqu’à ce que les athlètes finissent leur compétition et que les milliers de préservatifs distribués dans le village commencent à être utilisés», a-t-il tweeté. La compagnie assure que les lits sont étudiés pour supporter jusqu’à 200 kilos. Le village olympique est traditionnellement un haut lieu de rencontres. Aux derniers Jeux d’hiver, l’application Tinder a vu son utilisation grimper de 350%, et aux Jeux d’été de Rio-2016, les organisateurs avaient distribué 450.000 préservatifs, soit 42 par athlète.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc