×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Dossier Spécial

    Rétro 2019 - Marché des capitaux: Une année charnière

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5666 Le 31/12/2019 | Partager
    L’indice vedette de la Bourse de Casablanca devrait terminer l’année en de meilleure situation qu’en 2018
    comporetement-masi-066.jpg

    Le Masi va boucler la cuvée 2019 en hausse. Mais le pari de la liquidité est encore loin d’être gagné. Le puzzle s’assemble petit à petit pour relancer le marché boursier. Les dispositions du nouveau règlement général devraient être pleinement déployées en 2020. La société gestionnaire de la Bourse a plus de marge de manœuvre dans l’animation du marché. Elle aura notamment la latitude d’ajuster les règles d’admission, de séjour et de radiation des instruments financiers à la cote.

    Le nouveau règlement ouvre la voie à la création de deux marchés dont un compartiment alternatif réservé aux titres émis par les PME. Il favorisera aussi la cotation des OPCI et des Exchange Traded Fund (ETF). Les premières sociétés de gestion d’OPCI et un fonds ont été agréés par l’Autorité des marchés.

    Ses exigences en matière de communication financière et l’efficacité de ses actions de contrôle et de surveillance sont tout aussi important pour renforcer la crédibilité du marché. L’activité sur les autres compartiments du marché des capitaux reste encore largement dominée par les opérations des banques.

    Sur le plan comptable, plusieurs changements sont attendus sur l’application des normes IFRS. Les plus marquantes, la présentation des états financiers (IAS 1) et les méthodes comptables, changements d’estimations et erreurs (IAS 8).

    A compter du 1er janvier, l’IAS 8 exige la conformité à toute IFRS s’appliquant spécifiquement à une transaction, un autre événement ou une condition et fournit des indications pour l’élaboration de méthodes comptables pour d’autres éléments qui donnent lieu à des informations pertinentes et fiables.

    Les changements de méthodes comptables et les corrections d’erreurs sont généralement comptabilisés de façon rétrospective tandis que les changements d’estimations comptables sont généralement enregistrés de façon prospective.

    Par ailleurs, une présentation complète des états financiers doit comprendre un état de la situation financière, un état du résultat net, un état des variations des capitaux propres et un tableau des flux de trésorerie. L’International Accounting Standards Boards (IASB) propose une nouvelle norme sur la présentation générale et les informations à fournir dans les états financiers. Elle viendrait remplacer l’IAS 1 d’ici trois ans.

    F. Fa.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc