×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Marrakech: Kenzi Rose Garden remplace le Farah

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:5651 Le 10/12/2019 | Partager
La chaîne hôtelière a rénové entièrement son établissement de l’hivernage
L’établissement reprend sa place dans les segments du mice et de loisirs
Une enveloppe de 200 millions de DH pour ce gros relifting
marrakech-hotel-051.jpg

Les 384 chambres de l’établissement ont été relookées dans un esprit art déco et aussi pour répondre à toutes les commodités de la clientèle d’affaires et de loisirs (Ph. Kenzi Rose Garden)

Rénovation totale pour l’un des premiers hôtels mice dans le quartier de l’hivernage. L’ancien Kenzi Farah change de peau et de nom et devient le Kenzi Rose Garden. Un nom inspiré de sa nouvelle décoration, son style et ses jardins (3 hectares).  La rénovation de l’établissement a nécessité une enveloppe de 200 millions de DH à la société de gestion Kenzi hôtel group, un des premiers établissements de la chaîne hôtelière marocaine et son vaisseau amiral qui emploie 320 personnes.

Le chantier a duré 18 mois avec une rénovation totale qui a compris l’ensemble des points de vente de l’établissement et le relooking  de l’ensemble des restaurants de l’hôtel. Dans la foulée, l’unité s’est dotée de deux autres piscines (dont une chauffée) en plus de la première. Les 384 chambres spacieuses ont été relookées dans un esprit art déco et aussi pour répondre à toutes les commodités de la clientèle d’affaires et loisirs.

Les salles de séminaires n’ont pas été en reste dans ce programme de rénovation, notamment le centre de conférences modulable de 1500 m2 et les 11 salles de conférences. La décoration a été confiée à l’architecte d’intérieur Imad Rahmouni qui a choisi des couleurs pastel pour l’ensemble des points de ventes et un décor chaleureux et convivial.

Des pièces ont été faites sur mesure pour des terrasses. «L’hôtel reprendra rapidement sa place dans le mice et devra tourner autour d’un taux d’occupation de 80%», estime Mohamed Chafik Mahfoud Filali, directeur général du Kenzi Rose Garden. C'est la 3e rénovation totale de cet établissement depuis qu'il est sous le giron de Kenzi.

«Pour continuer sa croissance, une unité hôtelière se doit de se rénover régulièrement. C’est un principe pour une vie saine de l’établissement», confie Abdelatif Kabbaj, président du groupe. Kenzi  ne veut pas tomber dans le piège du gain immédiat qui a ruiné bien des hôtels dans ce pays. En manager prudent, il a réinvesti les profits dans l'amélioration du produit. «C'est à ce prix que l'on crée une sécurité pour l'entreprise en lui assurant des conditions de croissance saines».

A noter que le groupe Kenzi, qui gère une dizaine d’établissements dans l’ensemble du Maroc et 6 destinations dans le royaume est en perpétuelle évolution. Il entreprend des rénovations complètes ou partielles de l’ensemble des hôtels avec le défi d’atteindre une très bonne qualité de prestation qui lui permettent de concurrencer les enseignes internationales installées au Maroc. Le groupe marocain a réussi à créer une marque de renommée par son service. Elle est connue aussi par son art culinaire.

De notre correspondante permanente, Badra BERRISSOULE

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc