×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Courrier des Lecteurs

    Enseignement: 2 écoliers sur 3 analphabètes!

    Par L'Economiste | Edition N°:5648 Le 05/12/2019 | Partager
    ecole-048.jpg

    ■ Tant que les élites sauveront leur progéniture…
    Comment en est-on arrivé là ? C’est très simple! Les élites d’aujourd’hui sauvent leurs propres enfants et se moquent des enfants des autres…  Et ce sont ces mêmes individus qui s'étonnent de la montée de la violence chez les jeunes issus des quartiers défavorisés!
    S.A.

    ■ Un drame avant tout culturel
    Le Maroc ne vit pas un drame «quantitatif» mais culturel! Nous construisons à la pelle des ponts et des autoroutes en un temps record, mais jamais personne ne s’intéresse à la qualité… Champions des projets réalisés à la dernière minute, nos comportements révèlent nos tares! Et ces tares sont les mêmes, tous secteurs confondus. Ce qu’il faut pour changer la donne, c’est une révolution cultuelle et culturelle. En analysant bien la situation, le cadre est déjà propice à l’évolution. Il n’y a qu’à citer notre religion synonyme de droiture et de rigueur! Ainsi, le problème ne réside pas dans les moyens financiers ou le fatalisme, mais dans la volonté politique et populaire. Il faut intégralement revoir le mode de pensée, de fonctionnement et d’action des chefs d’état, des membres du gouvernement, des décideurs ainsi que des citoyens!
    J.M.

                                                                         

    Les automobilistes marocains toujours aussi mauvais élèves!

    conduite-voiture-048.jpg

    Vinci Autoroutes vient d’intégrer le Maroc dans son baromètre de conduite responsable. Et la première étude, réalisée par Ipsos, dresse un état des lieux des comportements des Marocains au volant. Le premier constat est que les Marocains au volant ont un excès de confiance en soi. 97% des sondés pensent qu’ils sont de très bons conducteurs. Une observation que ne partagent absolument pas nos lecteurs… (cf. notre édition du 27 /11 /2019)   

    ■ Un problème d’incivisme avant tout
    Les infractions relèvent directement de l’irresponsabilité et de l’incivisme des conducteurs. Ce dernier se constate quotidiennement par le non respect des priorités et des passages piétons, par les dépassements par la droite ou encore l’emprunt de la mauvaise voie de circulation. Sans oublier l’usage abusif du klaxon, au vu et au su des autorités passives. Des comportements qui devraient faire partie des infractions à ne pas commettre et donner lieu à des amendes salées…
    P.M.

    ■ Inconscience
    J’ai voyagé dans de nombreux pays et je peux vous affirmer que le marocain est le pire de tous les conducteurs! Il ne respecte ni le code de la route, ni la conduite! Pire encore, ce dernier est totalement inconscient des risques pris! Quant aux pourcentages officiels, l’on peut largement y ajouter une marge de 25% représentant tous ceux qui n’osent pas reconnaître leurs erreurs!
    H.H.

    ■ Revenir à la source du problème!
    Le citoyen marocain est un piètre conducteur! Un constat évident… Le problème revient à savoir comment sortir d’une telle impasse? Qu’est-ce qu’il y a de différent chez nos automobilistes?
    A.M.

                                                                         

    Fès: Des solutions pour booster le tourisme

    cari-cl-048.jpg

    ■ Faire disparaître les détritus
    Pour booster et relancer le tourisme dans la ville de Fès, il faut faire disparaître ses nombreux déchets, faire fonctionner comme il se doit les transports en commun et créer davantage de zones piétonnes! Autres solutions préconisées et non des moindres, valoriser ses monuments et mettre sur pied un site internet moderne. Ce n’est qu’en agissant de la sorte que les touristes reviendront! Et non en restant assis les bras croisés en attendant qu’une solution voie le jour à partir de la capitale marocaine!
    O.H.

    ■ Quid de la sécurité?
    A l'étranger, mes connaissances n’attendent qu’une chose à changer pour visiter le pays: la question de l’insécurité. En effet, si nos responsables assurent la sécurité des citoyens marocains et si ces derniers revoient entièrement leur comportement vis-à-vis de leurs pairs, le tourisme sera positivement impacté. C’est donc l’affaire de tous. Le comportement de chaque citoyen est ainsi garant du développement du secteur touristique!
    Z.M.

                                                                         

    Et d’autres réactions

    ■ Derby: Que font les militaires?
    Nos responsables n’ont pas assuré. En effet, une rencontre de cette ampleur aurait dû être appréhendée une semaine avant son déroulement, et certainement pas la veille! Nous avons plusieurs milliers de soldats qui chôment dans les casernes. Il serait grand temps de les mettre à contribution pour éviter le calvaire devenu habituel du Derby.
    H.H.

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc