×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Fès rend hommage à son «médecin de famille»

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5647 Le 04/12/2019 | Partager
    Le très apprécié Dr Armand Guigui s’est éteint dimanche 1er décembre à l’âge de 85 ans
    Les obsèques auront lieu ce vendredi
    dr-armand-guigui-047.jpg

     Le départ du Dr Armand Guigui est une grande perte pour la communauté juive de Fès, celle de la ville aussi, mais également pour la communauté française dont il était aussi un membre éminent (Ph. YSA)

    Le Communauté israélite de Fès, Oujda et Sefrou est durement touchée par la disparition de son président le docteur Armand Guigui. Dévoué à ses patients, tout au long de son exercice, pendant plus de 60 ans, ce dernier est décédé dimanche 1er décembre 2019, à l’âge de 85 ans.

    «Il s’est brutalement éteint, des suites d’un malaise cardiaque, dans un hôpital à Rabat où il était hospitalisé depuis deux semaines», indique Hicham Benmakhlouf, un de ses proches amis. Attristé et «profondément touché», ce dernier annonce que «les obsèques auront lieu vendredi prochain, à Fès». Pour ceux qui ne le connaissent pas, Armand Guigui faisait partie des rares juifs «habités par l’âme de Fès».

    En effet, sur les quelque 16.000 juifs que comptait la communauté juive en 1950, il ne reste plus de nos jours à Fès que quelques dizaines. Toutefois, Dr Guigui veillait à ce que cette présence soit remarquable. Tout le monde se rappelle du cabinet de ce médecin généraliste, situé au boulevard Mohammed V, ouvert gracieusement aux malades indigents.

    Guigui, qui a toujours réitéré l’attachement de sa communauté au trône alaouite et sa constante mobilisation derrière le Roi, saisissait annuellement la célébration de la fête du Trône pour remettre des chaises roulantes au profit de personnes handicapées. Un geste caritatif qui se perpétue depuis plusieurs années.

    «Je suis profondément attristé par la disparition du docteur Armand Guigui qui représente pour moi la perte non seulement d’un interlocuteur remarquable mais surtout d’un ami», regrette François-Xavier Tilliette, consul général de France à Fès. Unanimement apprécié à Fès, Guigui était la figure même du médecin de famille généreux, attentif, capable d’écoute envers ses patients, toutes catégories sociales confondues.

    «Cette vocation se traduisait de surcroît dans les activités humanitaires qu’il menait avec autant d’empathie que de discrétion», rappelle le diplomate. En effet, docteur Guigui était avant tout le président de la Communauté juive de Fès, Sefrou et Oujda, responsabilité qu’il assumait avec un inlassable dévouement et un discernement très fin.

    Dr Guigui représentait aussi une véritable mémoire vivante du patrimoine de Fès et de la culture judaïque. Il souhaitait célébrer cette mémoire avec la création d’un futur musée à Fès. Un projet qu’il tenait à bras le corps avec Mehdi Qotbi, président de la Fondation nationale des musées du Maroc (FNM).

    «Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises sur le projet de ce musée et j’ai apprécié son côté positif et constructif. C’était un homme qui respirait la générosité. Il était très attaché à son Roi et à son pays le Maroc», confie Qotbi.

    De son côté, Driss El Azami El Idrissi, maire de Fès, évoque «un homme dont il respectait le dynamisme», saluant, en ces moments douloureux pour sa famille, son action humaine et sociale et son amour et son engagement infaillibles pour sa ville Fès et pour son pays le Maroc.

    Y.S.A.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc