×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Société

    Football: La VAR généralisée dès janvier

    Par Mohamed CHAOUI | Edition N°:5638 Le 21/11/2019 | Partager
    La formation des arbitres bouclée mi-décembre
    Les premiers tests ont été concluants
    Média-prod remporte le marché au niveau national

    L’utilisation de la VAR (Vidéo assistance référée) dans une compétition locale est une première en Afrique. Le premier test grandeur nature a été tenté lors des deux derniers matches de la coupe du Trône. Les responsables de la Fédération royale marocaine de football ont mis l’accent sur l’apport de cette technologie dans l’arbitrage des compétitions.

    Pour l’appliquer à tous les matches du championnat national, il faudra boucler le processus de formation. Après un appel d’offres, c’est média-prod qui a été choisie pour mener cette opération au Maroc. Selon Jamal Al Kaâouachi, président de la Commission centrale d’arbitrage, qui chapeaute ce projet, la formation des arbitres sera achevée le 15 décembre prochain.

    Au terme de ce processus, le Maroc disposera de 24 arbitres qui auront une licence VAR. C’est donc à partir de janvier prochain que ce système sera généralisé à l’ensemble des compétitions du championnat de première division. En tout cas, ce système est verrouillé et encadré par la FIFA. L'International Football Association Board, l'instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu du football, est partie prenante dans ce projet.

    Le Maroc n’a obtenu l’homologation de cette instance internationale de football qu’après divers contrôles, déplacements à Zurich et la présence au Maroc d’un instructeur tout au long de la formation. Le respect du protocole de la VAR est indispensable dans 4 situations: «but ou pas but», «pénalty ou non», le carton rouge et l’identification erronée, souligne Jamal Al Kaâouachi, qui est également membre du comité directeur de la FRMF.

    L’idée de s’engager dans la VAR a germé dans la tête de Faouzi Lakjaâ, l’année dernière. Il avait alors annoncé le projet de mettre en place ce système lors d’une réunion sur l’arbitrage, avec la participation des présidents des clubs et des staffs techniques. Il a également informé Gianni Infatino, président de la FIFA, sur la détermination de la Fédération de se doter de l’assistance vidéo à l’arbitrage.

    Si des pays du Golfe, comme l’Arabie saoudite, le Qatar et les Emirats arabes unis sont équipés de cette technologie, l’arbitrage est assuré par des étrangers. Même pour les matches de la CAF, ce sont des étrangers qui sont aux manettes. Ce n’est pas le cas du Maroc qui est en train de mettre en place cette technologie avec ses propres arbitres. La FRMF prépare une campagne de sensibilisation pour les autres intervenants, que sont les dirigeants des clubs, les staffs techniques et les joueurs.

    Partage de l’expérience avec l’Afrique

    Avant même d’engager le football marocain dans l’aventure de la VAR, l’idée de transférer le savoirfaire vers des pays d’Afrique une fois l’expertise acquise était dans toutes les têtes. «Nous devrions assurer la formation des arbitres du continent qui feront des stages au Maroc. En effet, nous avons le projet de réserver un bloc du nouveau Centre de Maâmoura de football qui sera ouvert prochainement. Cette partie du bâtiment sera consacrée à la formation des arbitres de la CAF sur la technique de la VAR. Dans cet élan, il sera question de créer une sorte d’académie de la VAR. Nous allons recourir aux camionnettes mais dans les centres, il y aura les arbitres de la VAR», note Jamal Kaâouachi. La Fédération disposera de plusieurs instructeurs d’autant que cette technique sera régulièrement rodée au lieu d’attendre les occasions des grands matches comme une finale pour appliquer la VAR. Dans un premier temps, ce sont les grandes fédérations qui seront ciblées comme notamment celles de l’Afrique du Sud et de l’Egypte.

    M.C.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc