×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Qui sont les pros de la tchatche en droit?

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5637 Le 20/11/2019 | Partager
    40 étudiants auditionnés à la faculté de Rabat-Agdal
    Technicité, argumentaire, gestuelle… Les critères d’évaluation du jury
    Clinique du droit, mentoring professionnel… les autres programmes de l’établissement
    selma-el-hassani-sbai-037.jpg

    Selma El Hassani Sbai (Ph. S.E.H.S.)

    La faculté de droit de Rabat-Agdal vient d’organiser, en partenariat avec l’Association Jossour forum des femmes marocaines, son premier concours de plaidoirie juridique. Un évènement bénéfique pour les étudiants en droit, aussi bien en termes de gain en motivation que de pratique sur le terrain. Selma El Hassani Sbai, coordinatrice du projet et enseignante, répond à nos questions.

    - L’Economiste: Quelle est la valeur ajoutée de l’exercice de la plaidoirie pour les étudiants en droit? Pouvez-vous nous expliciter par la même occasion les objectifs d’un tel concours?
    - Selma El Hassani Sbai:
    Ce concours, destiné aux étudiants de la filière juridique en niveau master ou doctorat, représente une réelle opportunité pour améliorer leur capacité à argumenter, maîtriser de nouvelles techniques oratoires ou encore renforcer leurs aptitudes intellectuelles. L’exercice de la plaidoirie permet également de dépasser ses blocages internes tout en gagnant sensiblement en confiance et en aisance orale. Un moyen de mettre concrètement en pratique ses différentes connaissances théoriques acquises sur les bancs de l’université.

    - Sur quels différents critères étaient évalués les candidats retenus lors de cette première édition? Ont-ils suivi une préparation particulière pour s’entraîner à l’exercice de la plaidoirie juridique?
    -  Les participants de ce premier concours de plaidoirie juridique étaient évalués sur tous les plans. Sur la forme tout d’abord, les 40 étudiants sélectionnés ont dû se démarquer par leurs talents d’élocution, leur gestuelle ou encore leur aisance d’expression. Sur le fond ensuite, les candidats étaient jugés sur la pertinence de leur raisonnement juridique ainsi que la validité de leur argumentaire. Pour les préparer au mieux à cet exercice, des séances d’accompagnement et de formation ont été dispensées à leur égard par des coachs spécialisés en la matière. L’objectif? Prendre conscience de leurs freins internes et fluidifier leur communication.

    - La FSJES Rabat-Adgal propose-t-elle d’autres initiatives visant à préparer ses étudiants en droit à prendre la parole et à exercer leurs talents d’orateurs?
    - Au sein de la faculté de droit de Rabat-Agdal, nous sommes parfaitement conscients de la place excessivement importante accordée à la théorie au sein des cursus proposés. Pour relier davantage le monde universitaire à celui de la profession, l’établissement a initié un important programme de mentoring permettant à plusieurs étudiants rigoureusement choisis en fonction de leur sérieux d’être accompagnés par des coachs mentors du Cercle marocain des directions juridiques (CMD). Un moyen d’améliorer leurs capacités d’expression et de verbalisation, mais également de les conseiller comme il se doit dans leurs différents choix de carrière. Par ailleurs, l’établissement possède la première «Clinique du Droit» du Royaume dirigée par le professeur Ilham Hamdai. Une structure originale qui permet à de jeunes étudiants de fournir à titre bénévole des prestations de conseil et d’orientation juridique au profit de citoyens dans le besoin.

    Propos recueillis par Karim AGOUMI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc