×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Forum de Paris sur la paix: Pour l’ONU, le monde se fissure

    Par Fatim-Zahra TOHRY | Edition N°:5633 Le 13/11/2019 | Partager
    Les dirigeants au chevet du multilatéralisme
    Le Maroc y est présent

    Emmanuel Macron a fustigé la «pudibonderie de ceux qui refusent de voir l'inefficacité des organismes internationaux, allusion à ses récentes critiques sur l'Otan». Le président français a fait cette déclaration, mardi 12 novembre, lors du coup d'envoi de la deuxième édition du Forum de Paris sur la paix, devant une trentaine de chefs d'Etat et de gouvernement.

    Le Maroc y participe aussi. Macron répondait visiblement aux critiques de la chancelière allemande Angela Merkel et de la présidente désignée de la Commission européenne Ursula von der Leyen (présente dans la salle) à ses récentes déclarations contre l'Otan qu'il a jugé «en état de mort cérébrale». Et ce, en raison du retrait américain et de l'attaque turque en Syrie.

    Avant lui, Ursula von der Leyen, le nouveau président de la République démocratique du Congo Félix Tshisekedi et le vice-président chinois Wang Qishan avaient ouvert le forum par des déclarations générales sur la paix et le rôle de leur pays ou organisation respective.

    Le président français a aussi répété vouloir éviter la division du monde autour de deux grandes puissances, Etats-Unis et Chine. «La répartition entre quelques puissances hégémoniques produit des frustrations et n'est pas tenable à long terme», a-t-il dit.

    Pour le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres, le monde affronte plusieurs défis à commencer par les tensions sino-américaines, le danger d’une fracture économique, technologique et géostratégique ou encore les fissures du contrat social et de la solidarité. Dans ce contexte, le monde a «besoin d’un système universel, respectueux du droit international et organisé autour d’institutions multilatérales fortes».

    Le Forum sur la Paix se veut avant tout un lieu d'échange entre Etats, organisations internationales, ONG, entreprises et société civile afin de présenter des «solutions pour une meilleure organisation de la planète», expliquent ses organisateurs.

    «Nous sommes confrontés à un défi de gouvernance entre l'ampleur globale des problèmes auxquels nous avons à faire face et la capacité du système international tel qu'il est structuré aujourd'hui de les traiter correctement», relève le président du Forum et ex-directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC), Pascal Lamy.

    Les défis ne manquent pas

    Changement climatique, inégalités, désinformation, cybercriminalité... face à tous ces défis, ce rendez-vous ambitionne d'être un relais d'actions concrètes et de bonnes pratiques. «Ce qu’il veut devenir petit à petit, c'est ce processus d'incubation. L'idée à terme, c'est d'en faire la plateforme mondiale de porteurs de projets», ambitionne Pascal Lamy. D’ailleurs, un groupement de multinationales conduit par Danone a annoncé le lancement d'un forum de financement pour une croissance inclusive. Il veut «s'appuyer sur le marché de l'investissement à impact social, en forte croissance et estimé à 502 milliards de dollars en 2019, en étudiant les différents mécanismes et sources de financement pour les projets en faveur de la croissance inclusive», est-il précisé. L'initiative coordonnée par l'OCDE s'inscrit dans le cadre de celle lancée à l'occasion du G7 de Biarritz en août, intitulée B4IG (Business for Inclusive Growth) à laquelle ont désormais adhéré 38 entreprises ainsi que la Fondation Rockefeller et la Fondation Bill & Melinda Gates. Ces entreprises ont investi au total 1,4 milliard de dollars dans plus de 70 initiatives au bénéfice de plus de 100 millions de personnes.

    F. Z. T.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc