×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    HPS et L’Heure Joyeuse s’allient pour autonomiser les jeunes

    Par Karim Agoumi | Edition N°:5629 Le 05/11/2019 | Partager
    Un programme de formation en compétences informatiques dispensé par les cadres de la multinationale
    Près de 60 candidats en situation précaire déjà bénéfi­ciaires
    hps-et-lheure-joyeuse-029.jpg

    HPS et L’Heure Joyeuse viennent de s’allier pour offrir à plusieurs dizaines de jeunes en situation de NEET une formation en compétences informatiques. Un partenariat signé par le PDG de la multinationale Mohamed Horani et par la présidente de l’association Leila Benhima Cherif (Ph. L’Heure Joyeuse)

    Doter les jeunes en situation précaire de compétences informatiques pour mieux les intégrer par la suite sur le marché de l’emploi. C’est dans cette optique que HPS met à contribution ses experts pour les mois à venir au profit des bénéficiaires de l’associa­tion L’Heure Joyeuse. Un programme de formation ambitieux, fruit d’une convention prévue sur deux ans, qui confirme la position RSE prise par le groupe depuis plusieurs années.

    Ces cours d’informatique, dis­pensés bénévolement par près de 32 cadres ingénieurs de la multinationale au sein du centre socio-éducatif et culturel de Sidi Maarouf, profiteront dans un premier temps à près d’une soixantaine de jeunes en situation pré­caire.

    Le programme sera divisé par sessions de trois mois, accueillant pour chacune d’elle 15 apprenants. «Des candidats dont la plupart sont sans for­mation, sans emploi ou sans projet de vie», explique Oumaima Mhijir, cheffe de projet à L’Heure Joyeuse.

    Côté contenu, le package com­prend tout d’abord un module pour se familiariser avec les composantes physiques d’un ordinateur. Objectif: comprendre les bases de son fonction­nement et apprendre à le manipuler comme il se doit. Les bénéficiaires seront également initiés aux princi­paux logiciels de bureautique présents sur le marché, parmi lesquels Excel, Word et Powerpoint.

    «A l’issue de ces formations, chacun de ces jeunes sera capable de rédiger numériquement un CV ou de réaliser des tableaux de calculs. Des acquis qui feront par la suite toute la différence devant l’em­ployeur», souligne Mhijir. En plus des cours, l’initiative offre aussi un accès gratuit à la médiathèque du centre et à ses postes informatiques. L’occasion pour les candidats de s’exercer à tête reposée en dehors des sessions offi­cielles.

    Un programme qui vient complé­ter la Cellule d’orientation et d’inser­tion professionnelle (COIP) créée par L’Heure Joyeuse en 2009. Un dispo­sitif délivrant à plusieurs dizaines de jeunes en situation de NEET des for­mations en français, en informatique ou en compétences de vie pour boos­ter leur cv et renforcer leurs capacités professionnelles. Mais pas seulement. «Le COIP recherche activement des populations de jeunes dans le besoin et leur offre l’opportunité de les former, mais aussi de les orienter en identi­fiant leurs projets de vie», souligne la cheffe de projet.

    Depuis l’obtention de son label en 2012, le groupe HPS s’investit consi­dérablement au service de l’éducation. Sa Fondation du même nom, qui a vu le jour un an plus tard, vise à contri­buer à améliorer les conditions de sco­larité des jeunes à travers des actions de parrainage scolaire et des ateliers pratiques. «En faisant de l’éducation un chantier prioritaire, la Fondation HPS reste en cohérence avec les va­leurs de solidarité et de responsabilité portées par le groupe», conclut avec enthousiasme le PDG de HPS Moha­med Horani.

    Karim AGOUMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc