×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Insolites

Un Monde Fou

Par L'Economiste | Edition N°:5625 Le 30/10/2019 | Partager

■ Un moyen-courrier transformé en attraction touristique!
Au milieu du village croate de Strmec Stubicki, il repose tel une baleine échouée sur une plage, mais après 23 ans de services, ce Fokker-100 à l'état d'épave va ressusciter pour une nouvelle vie au sol: il sera transformé en attraction touristique et salle des fêtes.
Sur la petite route qui passe à côté de la maison de Robert Sedlar, 50 ans, un Croate passionné d'aviation, des automobilistes ralentissent pour observer l'énorme fuselage aux ailes et empennage arrachés, qui fait penser à un accident. Mais pas de catastrophe ici. Robert et ses amis sont en train de reconstituer ce moyen-courrier mis au rebut en 2014, après avoir volé pour quatre compagnies, en Indonésie, au Mexique, au Brésil et, avant sa retraite, en Croatie. Robert, qui refuse de dévoiler le prix de son acquisition, veut en faire une attraction touristique, y organiser des événements, des anniversaires pour des enfants, des fêtes de mariage. «Garer» un avion à côté de sa maison dans ce village pittoresque du nord-ouest de la Croatie était déjà son «idée d'enfance, née de l'amour pour les avions», raconte à l’AFP cet ingénieur en bâtiment, lors de la visite de l'appareil presque nu, dépourvu de sièges, de moteurs et de tous les équipements du cockpit, à part les manettes de gaz. Faire venir l’avion, construit pour transporter une centaine de passagers, de l'aéroport d’Osijek, à 340 kilomètres du village, a été une grosse opération. «A cause de ses dimensions exceptionnelles, une envergure de 28 mètres et une longueur de 34,5 mètres, nous avons dû le décomposer en plusieurs pièces pour le transporter», explique Robert Sedlar. Ces travaux ont duré six week-ends, avant un transport qui a pris cinq jours.

■ Trump critique Apple pour avoir fait disparaître le bouton d'accueil des iPhone

cari-insolite-025.jpg

Le président américain Donald Trump a regretté samedi la disparition du bouton physique d'accueil sur les nouveaux iPhone, une réclamation qu'il a adressée directement sur Twitter à Tim Cook, le patron d'Apple. «Pour Tim: Le bouton de l’iPhone était bien mieux que le balayage!» a-t-il tweeté vendredi. Donald Trump est passé d'un smartphone Android à un iPhone en mars 2017, l’année où Apple a abandonné le bouton physique d'accueil de ses modèles haut de gamme au profit d'une utilisation 100% tactile, où il faut désormais appuyer sur l'écran pour faire apparaître la page d'accueil et balayer le cadran pour y revenir. Ce changement semble être la cible de l'agacement présidentiel, plutôt que le nouvel iPhone 11 d'Apple sorti en septembre. Ce n’est pas la première fois que M. Trump critique les choix de conception du géant américain de la technologie.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc