×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    La nouvelle carrière de Jacques Knafo

    Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5624 Le 29/10/2019 | Partager
    Après l’enseignement, les médias et la restauration
    Une radio et une télévision, baptisées Mozaïk
    Education, arts, culture et vivre ensemble comme niche

    Il en rêvait depuis des années: monter un média principalement destiné aux jeunes, dédié à l’éducation, aux arts, au sport et au vivre ensemble. Jacques Knafo, fondateur du groupe ESG Maroc (Casablanca, Marrakech, Agadir), vient de franchir le pas. Il lance, seul, à la fois une radio et une télévision (diffusée sur Eutelsat), toutes deux baptisées Mozaïk, sous l’égide d’une entreprise créée en 2018, Media Net, dont il est PDG.

    L’autorisation du régulateur audiovisuel (HACA) devrait être accordée incessamment. La diffusion, à partir du Maroc, est prévue d’ici la fin de l’année. «Nous avons déjà aménagé les locaux. Les équipements sont en cours d’acheminement», s’enthousiasme Knafo, également membre de la Conférence des grandes écoles et du Conseil supérieur de l’éducation.

    Le QG de Mozaïk est basé à Casablanca, du côté du port. Le projet a nécessité un investissement de près de 10 millions de DH. «Nous sommes sur une niche spécifique, où l’accent sera particulièrement mis sur le vivre ensemble et sur la sensibilisation des filles, ces futures mamans qui auront à l’avenir la responsabilité de l’éducation et de la culture des enfants», confie Knafo.

    «Nous souhaitons travailler avec des instances internationales, comme l’Unesco, mais aussi avec la diaspora marocaine, pour qu’elle garde un lien fort avec son pays d’origine, ou celui de ses parents», poursuit-il. Mozaïk sera multilingue. Chaque mois, des pays africains, de la région Mena, d’Europe, d’Amérique du Nord et du Sud… seront mis à l’honneur.

    Knafo, qui vient de commencer la cession de son groupe (ESG Maroc, voir encadré), ne quitte pas entièrement l’enseignement. «Je m’y investis autrement, en apportant des réponses aux jeunes. 50% des contenus de Mozaïk leur seront adressés, avec des programmes liés à l’orientation scolaire, aux nouveaux métiers, aux besoins des employeurs… C’est un outil que je mets, également, à la disposition du Conseil supérieur de l’éducation et du ministère de l’Education», précise-t-il.

    Outre la radio et la télévision, Knafo lance un restaurant sous la même marque, pour un investissement d’environ 8 millions de DH. Situé sur le boulevard Moulay Rachid, il se veut «l’endroit idéal et ludique pour les rencontres radio-télévision, dans le cadre d’émissions consacrées à l’éducation, la culture, les arts et le sport». Et toujours avec le thème cher à Knafo, le vivre ensemble.

    Le groupe ESG partiellement cédé

    jacques-knafo-024.jpg

    Cela fait trois ans que Jaques Knafo négocie la cession du groupe ESG Maroc, qu’il a fondé au milieu des années 80. L’acheteur n’est autre que le duo formé par le capital investisseur DPI et le holding pédagogique KMR, qui a déjà acquis d’autres établissements d’enseignement supérieur au Maroc (UIC, Sup2Co…). Pour l’heure, la cession n’est que partiellement actée. «Il reste encore des éléments à régler, notamment la partie foncière à Casablanca, et le site de Marrakech, en suspens jusqu’en 2020», précise Knafo. «Les choses se feront dans les règles, le plus important est que l’ESG, dont les autorisations et accréditations sont toujours valables, continue», poursuit-il. Pour assurer une transmission en bonne et due forme, Jacques Knafo reste président d’honneur de l’ESG pendant un an. 

    Ahlam NAZIH

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc