×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Hôtel Lincoln: Le groupe Réalités promet une seconde vie

    Par Amin RBOUB | Edition N°:5621 Le 24/10/2019 | Partager
    Un 5 étoiles sur une surface plancher de 13.500 m2
    Le projet confié au cabinet d'architecture Oualalou
    hotel-lincoln-021.jpg

    Maquette 3D de ce que sera l'hôtel Lincoln. La démarche de restructuration retenue par Réalités consiste en la conception d'un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le cachet architectural à l'identique, tel que conçu par l'architecte Hubert Bride

    Cette fois-ci sera certainement la bonne! De report en report, tout projet de réhabilitation de l'hôtel Lincoln laissait sceptiques les Casablancais. Aujourd'hui, plus que jamais, tout prête à croire que les autorités de la ville sont résolues à résoudre cette équation de délabrement avancé qui porte préjudice au patrimoine historique et urbanistique du centre-ville de la capi­tale économique.

    En effet, l'agence urbaine de Casablanca (AUC) vient de signer une convention avec le groupe de développe­ment territorial français Réalités, à travers sa filiale Réalités Afrique, basée à Casa­blanca. La convention porte sur «le réamé­nagement, la rénovation et l'exploitation du bâtiment de l'hôtel». Cette signature vient acter et matérialiser la première phase opérationnelle du projet de réhabilitation.

    La convention a le mérite d'avoir fixé les modalités d'acquisition du bien ainsi que les règles d'intervention entre les deux si­gnataires (AUC et Réalités) tout au long de la durée du projet. Le groupe Réalités n'est pas à son coup d'essai. En novembre 2018, il avait remporté l'appel à manifesta­tion d'intérêt (lancé par l'AUC) en vue de l'acquisition, le réaménagement, la rénova­tion et l'exploitation de l'hôtel Lincoln.

    A l'origine, la réactivation de ce pro­jet, qui a longtemps été relégué au second plan, intervient dans un contexte de chan­tier d'inventaire de monuments historiques de la métropole. Une démarche qui vient accompagner une stratégie volontariste des autorités locales pour dynamiser et revita­liser le centre-ville de Casablanca et son patrimoine qui en fait un musée art-déco à ciel ouvert.

    Ce qui aura des répercussions directes sur la qualité de vie, le bien-être de la population dans cette zone centrale ainsi que l'attractivité de touristes et de croi­siéristes, de passage par le coeur historique de la métropole (marché central, Place des Nations unies, Bd Mohammed V...). La démarche de restructuration retenue par le groupe Réalités consiste en la conception d'un hôtel 5 étoiles, tout en préservant le cachet architectural à l'identique, tel que conçu par l'architecte Hubert Bride.

    Ce qui passe à travers la rénovation de l'aile exis­tante et l'insertion d'une nouvelle façade «en creux» identique à l'originelle. Pour ré­unir tous les ingrédients et réussir ce projet assez complexe, le groupe Réalités se fera accompagner par l'agence d'architecture et d'urbanisme Oualalou + Choi (O+C).

    Le site s'étend sur une surface de plan­cher de 13.500 m2. Outre un hôtel 5 étoiles, le bâtiment comprendra des espaces de coworking, un concept store, un rooftop avec spa, un espace fitness, un restaurant ainsi qu'une piscine.

    A.R.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc