×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Réforme de l’école: Qualité et promotion de l’individu, là où le bât blesse

Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5620 Le 23/10/2019 | Partager

Outre le suivi, l’Indice national de développement de l’éducation permet aussi de relever les sources de force et de faiblesse du système éducatif. La qualité des apprentissages et la promotion de l’individu et de la société semblent être les principales sources de déficit. Sur ces aspects, le Maroc n’a même pas encore atteint la moitié de l’objectif souhaité, avec des taux respectifs de 48,7% et de 49,3%. Globalement, le principal progrès réalisé reste celui de la généralisation de la scolarisation au primaire. «L’équité» est ainsi la mieux positionnée, avec un indice de 62,5%.

A.Na 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc