×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Des têtes d’affiche au Festival international de théâtre

    Par Ali KHARROUBI | Edition N°:5607 Le 04/10/2019 | Partager
    • Jean-Paul Alègre, Dominique Zamparini, Geneviève Poizeau à la 12e édition/
    Des troupes suisses, françaises, algériennes, égyptiennes et marocaines au rendez-vous
    L’évènement se déroule du 11 au 16 octobre au théâtre Mohammed VI d’Oujda
    festival_international_de_theatreinexploitees_007.jpg

    L’organisation de manifestations à envergure internationale est indispensable pour positionner la capitale de l’Oriental sur des créneaux artistiques reconnus (Source: Affiche Comedrama)

    Le Festival international de théâtre d’Oujda est arrivé à l’âge de maturité et commence à collaborer avec des sommités du théâtre mondial. Tête d’affiche de cette édition, Jean-Paul Alègre participera, à cette édition, pour mettre à profit son expérience.

    Auteur dramaturge d’une cinquantaine de pièces théâtrales, ses œuvres sont étudiées en masterclass en théâtre contemporain de l’université d’Harvard. Alègre est le comédien français qui a interprété le plus grand nombre de pièces théâtrales de Molière. Il est également parrain de plusieurs festivals et manifestations théâtrales, en France, Italie, Togo, Madagascar et au Japon.

    C’est ce qui explique sa participation à la douzième édition du théâtre international d’Oujda, organisée du 11 au 16 octobre au théâtre Mohammed VI. Une édition organisée sous le thème de l’art comme moyen d’accompagnement des nobles causes humanitaires et mécanisme de lutte contre les maux sociaux.

    En matière de spectacle, le Festival international de théâtre d’Oujda accueillera six pièces théâtrales: «Petit boulot pour vieux clown» de la troupe française, Théâtre dépareillé de Rance (mise en scène de Maryvonne Schlitz ), «D’exil en exil» de la troupe suisse AD-HOC (mise en scène de Mathieu Chardet), «Les méfaits du tabac» de la compagnie Rires/Sourires de Provence Sainte-Tulle, avec adaptation de Dominique Zamparini, «Divorce sans mariage» de la compagnie Zéphyr-Bejaya, Algérie (mise en scène de Walid Bouchebba), «Beggars Drama» de la troupe égyptienne de l’Institut supérieur des arts dramatiques avec une mise en scène de Mohammed Erroukh et «Faty Ariane» de la troupe Achouaae de Taroudant (avec mise en scène de Moulay El Hassan El Idrissi).

    Une conférence-débat est également au programme autour des réalités du théâtre amateur alors que l’auteur et critique Abdelwahab Ouzri procèdera à la signature de son nouveau livre «problématiques théâtrales». Deux stages de formation sont également programmés et seront animés par Geneviève Poizeau et Dominique Zamparini. La première interviendra sur l’impact de la voix au théâtre alors que le second détaillera l’importance de la formation pour l’acteur et la nécessité de passer par les instituts spécialisés en formation des métiers de la scène.

    L’organisation de ce festival n’est pas un but en soi. C’est une ouverture sur d’autres expériences artistiques, pour animer la ville et démontrer qu’une troupe locale est en mesure de pérenniser les actions à impacts positifs sur l’évolution des arts dramatiques dans l’Oriental, expliquent Hajria Amara, présidente de l’association Comédrama, organisatrice du festival, et Mohammed Ben Jeddi, directeur de cette édition.

    De notre correspondant permanent, Ali KHARROUBI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc