×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

De bonnes sources

Dette extérieure: L’encours s’emballe au premier semestre

Par Moulay Ahmed BELGHITI | Edition N°:5605 Le 02/10/2019 | Partager

Alors que le Trésor a annoncé vouloir maintenir la sortie à l’international (cf. L’Economiste du 23 septembre 2019), l'encours de la dette extérieure publique progresse au premier semestre. Avec une hausse de 11,2 milliards de DH, il s'est établi à 337,8 milliards de DH au cours des 6 premiers mois de l’année. En termes de créanciers, la dette extérieure du Maroc est prédominée par les multilatéraux avec une part de 49,5%, puis les bilatéraux (26,6%) et enfin les marchés financiers internationaux et banques commerciales (23,9%).

M.A.B.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc