×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    La croissance toujours faible

    Par Khadija MASMOUDI | Edition N°:5604 Le 01/10/2019 | Partager
    2,5% du PIB contre 2,6% au deuxième trimestre de l’année dernière
    La valeur ajoutée non agricole, en hausse de 3,3%, limite les dégâts
    epargne_004.jpg

    Durant le deuxième trimestre, l’épargne nationale brute a atteint 27,1% du PIB contre 26,8% l’année dernière. L’investissement brut est à  32,1% du PIB au lieu de 32,4% à la même période de l’année dernière

    La croissance au deuxième trimestre a ralenti à 2,5% du PIB. Elle a baissé de 0,1 point comparativement à la même période de l’année dernière. Pour autant, l’économie a créé  7.000  emplois et le chômage a baissé à 8,5%. Des chiffres à analyser avec précaution puisque ce trimestre a connu une nouvelle baisse d’un point du taux d’activité. Autrement dit découragées, de nombreuses personnes préfèrent quitter le marché du travail!

    Le Haut Commissariat au Plan explique que la croissance au deuxième trimestre a été tirée par la consommation finale et l’investissement. Le tout dans un contexte marqué notamment par la  baisse de l’inflation (0,9% au lieu de 1% l’année dernière), laquelle soulève plusieurs interrogations en particulier auprès des économistes du Centre marocain de conjoncture (voir L’Economiste n° 5603 du 30 septembre). S’y ajoute une amélioration du besoin de financement de l’économie: il a reculé à 5% du PIB contre 5,6% en 2018.

    C’est le non-agricole qui a limité les dégâts. La valeur ajoutée de ces activités a enregistré une hausse de 3,3% contre 2,1% au deuxième trimestre de  2018. Dans le détail, le  secteur secondaire a  augmenté de 3,6% au lieu de 2% l’année précédente. Ce résultat provient de l’amélioration des valeurs ajoutées de l’électricité et eau de 20,9% et du bâtiment et travaux publics de 1,2%. Les industries de transformation ont reculé de 0,4 point et l’industrie d’extraction de 0,2 point.

    Baisse de la valeur ajoutée agricole de 2,2%

    La valeur ajoutée du secteur tertiaire a pris 3%. Elle est tirée par la bonne tenue des services rendus par l’administration publique et la sécurité sociale (+3,6%), le commerce (+3,3%) et les services financiers et assurances (2,9%). Une légère reprise des services de l’éducation, de la santé et de l’action sociale est également enregistrée. En revanche, trois activités ralentissent: les hôtels et restaurants, les services rendus aux ménages et aux entreprises ainsi que le transport et postes et télécommunications.

    Dans le secteur primaire, la valeur ajoutée a baissé de 2,2% alors qu’elle avait progressé de 2,8% durant la même période de l’année dernière. Les activités agricoles ont reculé de 2,8% contre une progression de 4,5% l’année dernière.  Dans la pêche, elle a pris 5,1% au lieu d’une baisse de 16,3%.
    La demande intérieure continue à tirer la croissance. Elle a enregistré une progression de 3,1% contre 2,4% l’année dernière.

    La demande intérieure a contribué pour 3,4 points à la croissance au lieu de 2,6 points une année auparavant. Les dépenses de consommation finale des ménages ont pris 3,7%, contribuant ainsi pour 2,1 points à la croissance au lieu de 1,8 point en 2018. De même, la consommation finale des administrations publiques a crû de 3,3% au lieu de 0,4% au deuxième trimestre de l’année dernière. Sa contribution à la croissance est de 0,6 point au lieu de 0,1 point une année auparavant.

    Pour sa part, la formation brute de capital fixe a enregistré une hausse de 3,6% participant pour un point à la croissance durant ce deuxième trimestre. Les échanges extérieurs ont, de leur côté, enregistré une participation  négative: -0,9%.

    Khadija MASMOUDI

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc