×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Ericsson a déjà lancé la bataille de la 5G

    Par Jean Modeste KOUAME | Edition N°:5600 Le 25/09/2019 | Partager
    Sécurité et services publics, logistique, entreposage…
    L’entreprise partage les perspectives des télécoms

    1,9 milliard d'abonnements 5G à l’horizon 2024! Le suédois Ericsson table sur une offensive mondiale de la 5G dès cette année. Mais, au Maroc, l’ANRT devrait lancer l’appel d’offres de la 5G d’ici 2021 pour un déploiement pour 2023. «Nous pensons que cette technologie ne sera pas pour une couverture de masse.

    Elle va être utilisée au cas par cas, lorsqu’un besoin business justifiera un tel investissement. Surtout dans l’industrie ou les réseaux privés (sécurité et services publics, logistique et entreposage…). La 5G servira dans les cas où la latence et le débit jouent un rôle-clé (secteur minier, chirurgie…)», explique Nora Wahby, DG d’Ericsson Afrique de l'Ouest et Maroc, lors de la présentation de son rapport sur la mobilité le jeudi 19 septembre.

    L’entreprise a partagé les perspectives du secteur télécoms ainsi que sa lecture de l’avenir de la 5G au Maroc et dans le reste du monde. Ericsson relève un «intérêt très sérieux» chez les fournisseurs de services à introduire et adopter la 5G au Maroc. Cependant, «pour leur réussite, les différents cas d’utilisation nécessitent des études sur la viabilité des projets d'investissement», préconise-t-elle.

    Et d’ajouter: «L’Internet a changé les façons de travailler et la technologie IP a introduit des problèmes sécuritaires qui n’existaient pas avant. La 5G ouvrira davantage la porte. Les fournisseurs de services doivent être conscients de ce risque et les réseaux doivent être préparés».

    L’amélioration de la performance des réseaux ou encore le changement du comportement des utilisateurs encourageront l’explosion du trafic vidéo dans la plupart des contenus en ligne. La vidéo devrait représenter près de 75% du trafic mobile en 2024, contre 60% en 2018. Dès 2019-2020, la technologie 5G commencera à prendre progressivement des parts du marché mondial à ses prédécesseurs (2G, 3G, 4G).

    33% de parts de marché

    Ericsson revendique 33% du marché Maroc et Afrique de l’Ouest face à des acteurs comme Huawei. Mais rien ne filtre sur la taille du marché en termes de chiffre d’affaires. La croissance du groupe suédois est principalement tirée par les activités réseaux (environ 65% du CA), notamment les infrastructures réseaux d'accès radio (RAN) et les services autour du déploiement des infrastructures. En 2018, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 210,8 milliards de couronnes suédoises (SEK) (1 couronne suédoise = 1 DH), en croissance de 1%. Le reste de l’activité est composé des services numériques (digital), les services gérés et externalisés ou encore les solutions support.

    M.Ko.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc