×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Résultats semestriels: BCP engrange 1,6 milliard de bénéfices

    Par Franck FAGNON | Edition N°:5596 Le 19/09/2019 | Partager
    Ils ont augmenté de 5,5%, malgré un contexte qui reste difficile
    Croissance modeste de l'activité commerciale en Afrique subsaharienne
    200.000 clients recrutés en six mois au Maroc

     

    indicateurs_cles_bcp_096.jpg

    Le groupe a rendu une copie plutôt bonne au 1er semestre en améliorant ses principaux indicateurs. Sur le plan commercial, le portefeuille clients au Maroc s'est élargi de 200.000 nouvelles relations

    La copie rendue par le groupe BCP au premier semestre est plutôt de bonne qualité. Il faudra confirmer tout cela lors des discussions avec le management à la traditionnelle conférence de présen­tation des résultats.

    Le groupe a publié un résultat net part de groupe en hausse de 5,5% à 1,6 milliard de DH, malgré un  contexte toujours difficile ayant entraîné une hausse du coût du risque. L'effort de provisionnement s'est renforcé avec notamment 550 millions de DH supplé­mentaires pour les risques généraux.

    Sur le plan commercial, le groupe affiche une bonne dynamique. Mais ceci peut être différemment lu selon ses marchés. Au Maroc, il a enregistré une collecte additionnelle de 4 milliards de DH auprès des particuliers et des MRE au premier semestre. La banque a recruté 200.000 clients en six mois, portant le portefeuille clients à plus de 6,2 millions.

    bcp_bourse_096.jpg

    Le cours en bourse du groupe a clôturé la séance de mercredi à l'équilibre. Il affiche une baisse de 4% depuis le début de l'année mais s'inscrit en hausse de 1,5% sur un an

    La marge d'intérêt clientèle s'est amélio­rée de 4,2%, dans les mêmes proportions que l'année dernière. Les deux autres composantes du produit net ban­caire se sont bien comportées. Le ré­sultat des activités de marché a bondi de 14% alors que la marge sur commis­sions a progressé de 6,2%.

    Dans les filiales africaines, les dépôts ont aug­menté de 2% et les crédits de 4%. In­dépendamment de la conjoncture dans les pays d'implan­tation, ce rythme reste relativement modeste sur des marchés en pleine croissance. Les revenus issus des filiales africaines ont augmenté de 8,3% sur le se­mestre. Le rythme a significativement diminué par rapport à la même période l'année dernière. Globalement, le produit net bancaire du groupe BCP s'est établi à 8,8 milliards de DH en hausse de 4,8%.

    Pour continuer à soutenir leurs activi­tés dans un contexte de durcissement de la réglementation et des besoins en fonds propres plus importants, les banques mul­tiplient les opérations de renforcement de leur assise financière. Au delà des émis­sions d'obligations subordonnées (au moins une par an) pour piloter les ratios prudentiels, le groupe BCP a bouclé au 1er semestre une augmentation de capi­tal de 2,2 milliards de DH réservée aux salariés.

    F.Fa

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc