×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Un deuxième aquaparc pour Tanger

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:5582 Le 30/08/2019 | Partager
    Un appel à manifestation d’intérêt vient d’être lancé
    Le projet sera mitoyen de la marina
    tanger-aquaparc-082.jpg

    Le futur parc aquatique disposera d’un emplacement de choix en pleine baie de Tanger, à proximité de la marina (Ph. Adam)

    De nouveaux équipements pour le port de Tanger-ville. La zone portuaire accueillera sous peu un parc aquatique dans l’environnement immédiat de la marina. La Société d’aménagement de l’environnement portuaire de Tanger-ville (SAPT) vient de lancer un appel à manifestation d’intérêt pour la réalisation de ce projet.

    Le terrain retenu, mitoyen de la marina, s’étend sur 12.300 m2. Il comprendra une piscine, des toboggans et le reste de l’équipement classique d’installations similaires. L’appel est ouvert aux promoteurs nationaux ou internationaux voulant y investir. Diverses formules sont à l’étude, selon la SAPT, avec soit une location, soit une acquisition du terrain.

    La ville dispose déjà d’un aquaparc qui s’est fait un nom, Mnar park, situé de l’autre côté de la baie, et qui a montré l’attrait du public local pour ce type d’installations ludiques. Les futurs promoteurs pourront profiter de l’attrait d’une ville qui dispose d’un fort capital sympathie auprès des estivants, surtout nationaux, à la recherche d’expériences nouvelles.

    Les futures installations pourront aussi aider à rehausser l’équipement de la marina inaugurée en 2018, et qui vient de boucler sa première année. Le port, dans sa nouvelle forme, prévoit de devenir le cœur de l’animation au centre-ville, à l’image des régions balnéaires du sud de l’Espagne.

    A noter que le projet de reconversion de la zone portuaire de Tanger-ville vise à positionner Tanger en tant que destination phare du tourisme de croisière et de plaisance en Méditerranée. Il dotera la ville d’une offre touristique, évènementielle et culturelle à forte valeur ajoutée.

    «Le projet de reconversion, qui s’insère dans le paysage urbain de la ville, constitue une occasion unique pour refonder la relation ville-port dans le strict respect de l’environnement», selon la SAPT. Il est situé au cœur de la baie de Tanger et s’articule autour de deux axes essentiels, portuaire et résidentiel.

    La Société de gestion du port de Tanger-ville, filiale de la SAPT et de l’ANP (Agence nationale des ports) a été créée pour développer les composantes portuaires du projet de reconversion et gérer ses installations. Les travaux de construction, qui ont démarré en mai 2011, donnent aujourd’hui leurs premiers fruits. Tanja Marina Bay International (TMBI), la plus grande marina du Royaume, figure en premier lieu. 

    Ce projet ambitionne de faire de la ville de Tanger une destination privilégiée de la plaisance et du nautisme, grâce d’une part, à la création d’une nouvelle marina située à l’est du port actuel, et d’autre part, à la reconversion du vieux port de pêche en marina, avec un coût global de réalisation de 635 millions de DH.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc