×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    De bonnes sources

    Une taxe pour financer l’export et la relance économique

    Par Faiçal FAQUIHI | Edition N°:5573 Le 09/08/2019 | Partager

    Une taxe parafiscale sur les importations. Voilà donc le projet de décret qui vise via cette taxation à financer les opérations de promotion économique et d'inspection des exportations. La future réglementation a été adoptée fin juillet 2019 au Conseil du gouvernement. La taxe sera versée mensuellement dans les limites des montants perçus en 2018. Elle bénéficiera à hauteur de 45% à l'Agence marocaine pour le développement des investissements et des exportations (AMDIE) et 4% pour la contribution de l'AMDIE au financement des associations professionnelles légalement reconnues ainsi que la Fédération marocaine des Chambres de commerce, d'industrie et de services. L'Etablissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE) va bénéficier de 37% de la taxe, l'Agence nationale pour la promotion de la petite et moyenne entreprise (ANPME) de 8% et Dar Assanie (Maison de l’artisan) de 6%.

    F.F.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc