×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Festival international d’Ifrane: Pari réussi pour la 4e édition

    Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:5566 Le 31/07/2019 | Partager
    Plus de 660.000 spectateurs attirés par la petite Suisse marocaine
    Hatim Ammor, Zouhair Bahaoui et Kendji Girac… ont enflammé la scène
    Tournois de cartes, tir au plateau et pêche… des activités pour tous
    festival-internationale-difrane-066.jpg

    Le 4e FIICC a battu tous les records en termes d’audience. Pas moins de 660.000 festivaliers durant les 8 jours de l’événement. Ainsi, la ville offre à ces jeunes déchaînés, marocains et étrangers, une occasion d’épanouissement et de rencontre (Ph. YSA)

    Il est des villes où l’animation culturelle, artistique et sportive peut créer un véritable levier économique et social. Surtout si elle est bien pensée et offre aux habitants et visiteurs une occasion d’épanouissement et de rencontre. Le festival international d’Ifrane «Chants des cèdres» s’est assigné cet objectif de «créer une activité culturelle qui puisse drainer des touristes, redynamiser l’économie locale et le tourisme, et promouvoir la province d’Ifrane», indiquent ses organisateurs.

    En effet, le FIICC, qui a baissé le rideau le 27 juillet dernier, est un hymne à la tolérance. Huit jours durant, l’événement a offert aux estivants un panel d’artistes marocains et étrangers, dont notamment la super-star arabe Majid Al Mouhandiss, Hatim Ammor et Zouhair Bahaoui, ou encore le chanteur franco-espagnol, Kendji Girac. Le spectacle de ce dernier a attiré samedi quelque 150.000 festivaliers (plus de 660.000 pour les huit jours du festival) dans la joie et le bonheur et sans aucun incident.

    festival_ifrane_066.jpg

    Pour Abdelhamid El Mazid, gouverneur de la province, «c’est une véritable occasion pour promouvoir Ifrane à l’international et montrer qu’elle accueille des artistes locaux et internationaux au grand bonheur de ses habitants et touristes». L’ambition étant de répondre à tous les goûts, la 4e édition du FIICC a abrité des tournois de cartes pour les retraités et des compétitions sportives (athlétisme, pêche, foot, tir au plateau et basket) au profit des jeunes.

    Et les finalistes dans les différentes disciplines se sont vu décerner des trophées mais aussi des prix en numéraire. Outre le sport, la 4e édition de ce festival a célébré la cédraie de l’Atlas avec la participation d’éminents chercheurs. Le public du festival avait également rendez-vous avec des expositions de produits d’artisanat, du terroir et plantes aromatiques et médicinales. Résultat: la manifestation a réussi son pari de rayonnement, en drainant des milliers de touristes nationaux et étrangers, attirés par la cité des cèdres, propre, calme et accueillante…

    tirs_066.jpg

    Côté musique, cette 4e édition du FIICC a permis à la pop star marocaine, Hatim Ammor, de renouer avec son public. Le chanteur compositeur Irakien, Majid Al Mouhandiss, y a trouvé l’occasion pour rencontrer, en plein air, des fans venant des quatre coins du Maroc. Il les a gratifiés par des titres à succès comme «Janna Janna», «Tinadelak», et «Awaquelek Aaqed», et bien d’autres. Le FIICC se veut une plateforme de choix pour les jeunes artistes marocains et étrangers.

    Ainsi, la soirée NRJ Music tour du 25 juillet a accueilli l’Algerino. Se déroulant en présence de plus de 150.000 spectateurs, le spectacle s’est poursuivi jusqu’à 2h30 du matin. Et samedi, le festival a accueilli, à partir de 22h, sur la scène Arz Bladi, un spectacle riche en rythmes et couleurs du jeune talent Zouhair Bahaoui et le chanteur français d’origine catalane Kendji Girac.

    Une prestation qui a attiré plus de 150.000 festivaliers. L’on a ainsi noté la présence de Raouf Kabbaj de BMCE (partenaire de l’événement), Lamia Bazir, directrice exécutive de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE), Mohamed Ouzzine, ancien ministre de la Jeunesse et Sport, ou encore Fati Jamali, top modèle et actrice.

    Youness SAAD ALAMI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc