×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Régions

    Accident de manège à Tanger: L’entretien défaillant mis en cause

    Par Ali ABJIOU | Le 24/07/2019 | Partager
    L’appareil chute de 10 m et fait 20 blessés dont 2 graves
    Absence de contrôle, entretien, vétusté... parmi les hypothèses de l’incident
    accident_de_manege_a_tanger_062.jpg

    Twister, le manège qui s’est disloqué dimanche dernier. Ses «petites» dimensions ont per­mis d’éviter un véritable drame (Ph. Adam)

    L’Incident était inévitable. La chute de l’un des manèges de la foire de Tanger, dimanche soir, lève le voile sur un domaine flou où la réglementation est quasi inexistante. A l’heure où nous met­tions sous presse, le bilan de l’accident était de 20 blessés légers, dont 2 graves étaient encore hospitalisés.

    L’incident est dû à la panne d’un des manèges de la foire connu sous le nom de «Twister» et qui s’élève à près d’une dizaine de mètres du sol. Un des bras de l’appareil s’est déréglé et la chute de l’appareil blessant une demi-douzaine de jeunes. Un accident qui a fait naître un véritable mouvement de panique provoquant d’autres blessés légers parmi le public.

    Selon des témoins, la vétusté du ma­nège et son manque d’entretien auraient été à l’origine de l’incident. La foire était, d’ailleurs, temporairement fermée au cours de l’après-midi pour réparation, et l’acci­dent s’est produit peu après la remise en service du manège. Outre la vétusté du ma­tériel, l’exiguïté des lieux abritant la foire et sa proximité de la mer ne permettaient pas d’observer les règles les plus élémentaires de sécurité, à savoir la distance exigée entre les manèges et le public.

    Un manque fla­grant de responsabilité et un mépris total de la sécurité des usagers et du public, autant de la part des autorités qui ont déli­vré l’autorisation que de l’exploitant. Cet incident soulève la question du suivi et des autorisations régissant ce type d’attractions et les contrôles exigés. La foire avait été permise par la Mairie en 2011 sur la base d’une occupation temporaire du sol et selon les premières indiscrétions, les rares inspec­tions auxquelles elle a eu droit se limitaient à la vérification de la propreté uniquement. Contactée par L’Economiste, la Mairie n’a pas répondu aux appels.

    Une enquête a été lancée par des auto­rités compétentes afin de déterminer les circonstances exactes de l’accident et de cerner les responsabilités de chaque partie, en particulier celles de l’exploitant.

    A rappeler qu’en 2011 un incident similaire s’était produit dans une foire ambulante à Safi provoquant une quaran­taine de blessés dont certains très graves. L’accident est survenu à cause d’une panne mécanique qui a brutalement détaché une cabine à quatre sièges, de la roue du parc d’attraction, alors que celle-ci était en train de tourner et transportait de nombreuses personnes.

    De notre correspondant permanent, Ali ABJIOU

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc