×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie

    Croissance: 2,8% au premier trimestre

    Par Abdelaziz GHOUIBI | Edition N°:5547 Le 02/07/2019 | Partager
    Elle est surtout tirée par les activités non agricoles
    Contribution toujours négative du commerce extérieur

    La perspective d’une croissance molle se dessine. Le HCP confirme le recul de la valeur ajoutée du secteur primaire au cours du premier trimestre 2019. Celle-ci s’est repliée de 1,1% sur les trois premiers mois au lieu d’une hausse de 3,1% réalisée à la même période de 2018. L’évolution s’explique par la baisse de 3,2% de l’activité agricole contre une hausse  de 4% une année auparavant  et par une augmentation de celle de la pêche de 18,4% au lieu d’une baisse de 6%. L’arrêté des comptes nationaux au premier trimestre fait ainsi ressortir une croissance de l’économie à 2,8% contre 3,5% à la même période de 2018. Elle est surtout stimulée par les activités non agricoles qui affichent  une progression de 3,8%. Et au-delà, la demande intérieure reste le moteur de la croissance.  Avec une inflation maîtrisée à 0,7% et des besoins de financement en léger repli. 
    A l’opposé du secteur primaire, la valeur ajoutée des activités secondaires marque une hausse de 4,6%, gagnant 0,4 point de pourcentage. Les plus fortes hausses ont été réalisées par l’électricité (23,5%), l’industrie d’extraction (5,6%) et le BTP (1,5%). 
    De son côté, le secteur des services a stabilisé sa croissance aux alentours de 3%. Avec en tête les services rendus par l’Administration publique et la sécurité sociale. Leur contribution s’est accrue de 3,4% contre 2,4% lors du premier trimestre de l’année dernière. Elles sont suivies par les services financiers et assurances qui enregistrent une évolution de 2,5%. Ceci, malgré le ralentissement de croissance dans les services rendus aux ménages et aux entreprises. Seul bémol, la contribution négative des échanges extérieurs. Bien qu’en retrait par rapport au 1er trimestre 2018, la contribution du commerce extérieur s’est traduite par 0,8 point de pourcentage en moins. Les exportations de biens et services ont affiché une hausse de 1,7% au premier trimestre 2019 contre 7,4%, avec une contribution à la croissance de 0,7 point. Par contre, les importations ont retranché 1,5 point à la croissance.
     Au total, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu une hausse de 3,8% au lieu de 3,3% le premier trimestre de l’année 2018.  Dans ces conditions, le produit intérieur brut en volume s’est accru de 2,8% au premier trimestre 2019 contre 3,5% une année auparavant. Aux prix courants, la croissance s’établit à 3,5% dégageant ainsi une hausse du niveau général des prix de 0,7% au lieu de 1,7%.

    La demande est le principal moteur

    La demande intérieure s’est inscrite en baisse au premier trimestre 2019: 3,3% contre 4,3%, une année auparavant. Il n’empêche que sa contribution à la croissance s’est traduite par 3,6 points. Les dépenses de consommation finale des ménages ont connu une hausse de 3,8% au lieu de 2,8%. De même, la consommation finale des administrations publiques a connu une augmentation de 2,8% contre 1,6% au premier trimestre 2018, avec une contribution à la croissance de 0,6 point. 
    De son côté, l’investissement (formation brute de capital fixe) a enregistré une hausse de 3% au premier trimestre 2019 au lieu de 1,1% une année auparavant, avec une contribution à la croissance de 0,8 point. Il a représenté 32,8% du PIB au lieu de 33,1% durant le même trimestre de l’année précédente. Le besoin de financement de l’économie nationale s’est ainsi allégé par rapport au premier trimestre 2018 passant de 5,2 à 5% du PIB.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc