×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    Essaouira: Quand les gnaoua reçoivent le monde

    Par Amine BOUSHABA | Edition N°:5541 Le 24/06/2019 | Partager

    La 22e édition du festival Gnaoua et musiques du monde s’est cloturé dimanche 23 juin.  Quelque 400.000 mille festivaliers des 4 coins du monde ont pu vivre le temp d’un long week end de vrais moments de grâce entre concerts de fusion, lila intimistes et jame-sessions improvisées. Retour sur ce festival unique qui fédère et réuni  un public d’horizons les plus divers

    esssouira.jpg

    La cérémonie d’ouverture prend la forme d’une parade à travers la ville, où les différentes troupes gnaouies, mais également les autres confréries invitées, donnent un avant-goût des spectacles à venir (Ph. FGM)

    festival_gnaoua3.jpg

    En concert d'ouverture, la parfaite fusion entre mâalem Hassan Boussou et le Cubain Osain del Monte a additionné les musiques sacrées cubaines et marocaines (Ph. FGM)

    festival_gnaoua_5.jpg

    Près de 400.000 festivaliers ont accouru des 4 coins du Maroc et du reste du monde. Une édition qui a renoué avec le succés des années phares du festival (Ph. FGM)

    gnaoua2.jpg

    Des concerts sur les grandes scènes, mais également des performances plus intimistes, ont permis aux festivaliers de s'imprégner de l’âme de la musique gnaoua et sa transe mystique (Ph. FGM)

    gnaoua_2019_4.jpg

    Hassan Hakmoun, Ovni dans l’univers gnaoua. Installé depuis plus de 30 ans aux Etats-Unis, il propose une musique alliant le jazz et la musique gnaoua en incluant des rythmes électroniques (Ph. FGM)

    gnoua_5.jpg

    Un vibrant hommage a été rendu  à Randy Weston, l’une des plus grandes figures de jazz, disparu en septembre dernier. Grand ami des gnaoua, Randy Weston avait noué de véritables complicités avec plusieurs mâalem dont Abdellah El Gourd de Tanger avec lequel il avait collaboré dans  «Spirit! The power of music», qu’il avait mis au point avec l’African Rythm Quintet (Ph. FGM)

    gnoua8.jpg

    Malgré des musiciens de légende, à l’instar de Joe Zavinul, Marcus Miller,  Lucky Peterson ou  Bill Laurance, les mâalem gnaouis restent les stars incontestées de ce festival (Ph. FGM)

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc