×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Courrier des Lecteurs

    Bac: Nouveaux cas de triche!

    Par L'Economiste | Edition N°:5534 Le 13/06/2019 | Partager
    bac-lycee-etudiants-034.jpg

    Les 49 candidats pris en flagrant délit de triche le 8 juin dernier lors de la première année du baccalauréat prouvent que la malhonnêteté est encore d’actualité en matière d’examens au Maroc. Des cas d’infractions qui ont fait réagir bon nombre de nos lecteurs… (cf. notre édition du 10/06/2019)

    ■ Les diplômes ne s’achètent pas!
    Le nombre de fraudeurs interpellés n’est pas si élevé en soi. Néanmoins, comment de futurs citoyens censés produire de la valeur ajoutée au pays par leur formation et l’expertise acquise durant leur cursus scolaire, peuvent être tentés par la triche? Dans l’absolu, la valeur d’une personne ne s’évalue pas uniquement à travers un diplôme. Par exemple, la pratique et l’expérience représentent des critères autrement plus importants! Dans ma vie d’entrepreneur et d’employeur, j’ai été souvent contraint d’écarter ou de virer des individus diplômés mais dont le potentiel n’était pas à la hauteur de ces certificats…
    Un conseil à vous les jeunes, soyez vous-même. Ce que vous apprenez, vous ne le perdrez jamais tandis qu’un diplôme acheté ou acquis par la triche vous mènera tôt ou tard à l’échec. Intégrez bien que dans le monde actuel, le savoir prime sur le diplôme.
    ILY

    ■ Sanctionnons et vite!
    Ces cas de triche constituent une honte pour notre pays. Il faut absolument que les autorités compétentes sanctionnent les candidats concernés afin de donner l’exemple et revaloriser les diplômes ainsi que l’enseignement en général.
    Azzeddine

                                                                                    

    EST-WAC: Le match rejoué pour la bonne cause

    cari_cl_034.jpg

     

    ■ Une décision juste et logique
    C’est une décision juste et logique après les événements qui ont gravement perturbé  le match retour de la finale... Bravo à Faouzi Lekjaa pour son intervention. Il est parvenu à argumenter auprès du comité exécutif de la CAF afin que le match soit rejoué dans de meilleures conditions.
    Mohammed

    ■ Une bonne leçon pour les arbitres
    La décision de rejouer le match est une bonne leçon pour les arbitres africains qui portent atteinte à l’image de leur continent. Il faudrait suspendre à vie ces individus qui portent atteindre au bon déroulement du match!
    Abdellah Taourati

                                                                                    

    e-commerce: La nouvelle vague dicte ses règles

    ■ Quid de la défense des droits des consommateurs?
    Le problème de l’e-commerce au Maroc, c’est que les vendeurs en ligne font croire aux gens que leurs produits sont originaux et de première qualité alors qu’il n’en est rien. Au contraire, ces derniers sont importés de Chine. Quant à leurs prix, ils permettent de réaliser des marges astronomiques pouvant atteindre 100% de la valeur du produit. Il faut réactiver le comité de défense des droits des consommateurs au Maroc et agrandir sensiblement son périmètre d’intervention. Objectif : surveiller étroitement le domaine du e-commerce au niveau des réseaux sociaux et plus globalement de la toile.
    El Mehdi

    ■ Rien ne bougera tant qu’il y aura des dinosaures aux commandes
    Tant que des «dinosaures» continueront à gérer l’économie marocaine, pas de croissance possible. Les «Don Quichotte» devraient sérieusement penser à prendre leur retraite et laisser la chose économique à ceux qui la comprennent!
    Mehdi Nait

                                                                                    

    Et d’autres réactions

    ■ Opération Marhaba: Des services entièrement à revoir

    operation_marhaba_034.jpg

    Il faut que les responsables du port mettent à disposition des passagers des aires de service efficaces au niveau de chaque parking comprenant des cafés, des salles de prière, des sanitaires entretenus, des commerces et des zones de restauration démontables proposant des produits de qualité à des prix raisonnables. Les parkings sont gigantesques, le problème n’est pas là! Le réel souci, c’est se retrouver en pleine canicule dans des parkings en plein air, sans centres de premiers secours. Sans oublier ces commerces qui vendent une bouteille d’eau tiède à plus de 10 DH et proposent des cafés imbuvables à prix d’or. J’appelle cela du racket, vu le prix de la traversée! Il existe des solutions simples et pratiques comme les bungalows démontables. Par ailleurs, il est possible de placer des poteaux démontables afin de soutenir les toitures dans le but de protéger du soleil les passagers comme cela existe en Espagne sur les parkings des centres commerciaux…
    Mohamed Hajji

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc